jeudi 05 mai

Marquons une petite pause aujourd'hui.
Prenons un peu de recul.
Pour nous poser une question.
Et si c'était vrai ?
Et si ce que nous racontent les spécialistes du climat était vrai ?
Quelles en seraient les conséquences sur l'économie ? Sur les marchés ? Sur les placements ?

J'AVOUE...

...que je commence à être un peu déstabilisé.
L'élément déclencheur?
L'expression utilisée récemment par l'ONU au sujet du réchauffement climatique : "Une autodestruction de la planète autoprogrammée".
Violent non ?
Autodestruction.
On ne parle pas d'avoir plus chaud, on parle d'autodestruction.
Ça m'a secoué.
Je n'étais pas climatosceptique, car je crois à la science et aux scientifiques, mais j'étais climatoindifférent.

RASSUREZ-VOUS

Je ne suis pas devenu écologiste...
Et je ne veux pas me lancer dans une croisade pour sauver la planète.
Non.
Je sais rester à ma place.
Je vais donc me contenter de prendre pour hypothèse que c'est vrai.
Que la planète est entrée dans une phase de danger extrême.
Et que cela va évidemment avoir des conséquences sur nos vies, et sur l'économie.
Je vais évidemment me concentrer sur l'économie.

TOUT D'ABORD

Je pense que nous partageons la même interrogation.
Si c'est aussi grave que le GIEC ou l'ONU le disent, pourquoi n'avons-nous pas déclaré un état d'urgence climatique ?
Nous avons déclenché un état d'urgence sanitaire pour un Covid certes mortel mais qui n'allait pas détruire la planète, pourquoi ne le faisons-nous pas pour une "autodestruction programmée de la planète" ?
Ma tentative de réponse, peu satisfaisante : il faudra que nous passions, malheureusement, un seuil significatif de morts provoquées par le réchauffement climatique pour que ce soit l'état d'urgence.
Des morts dans des pays développés car nous nous sommes habitués aux désastres climatiques dans les pays émergents.

IMAGINONS DONC...

...qu'on y est.
L'ONU a raison.
Il se passe une catastrophe climatique majeure dans le monde chaque jour.
Quelle attitude adopter ?

IL Y A PLUSIEURS OPTIONS

4 options.
Deux options extrêmes.
Et deux autres.

1. L'OPTION SURVIVALISTE FIN DU MONDE

L'option Yves Cochet.
Là au moins ça a le mérite d'être clair.
Plus d'économie.
La survie.
Les survivants se baladent à poil dans les forêts et mangent des racines.

2. L'OPTION DONT LOOK UP

Tout cela c'est bidon.
La planète a été déjà confrontée à de nombreux challenges et l'intelligence humaine va permettre de trouver une solution.
Là encore, ça a le mérite d'être clair.
Et pratique.
On reste le nez sur le guidon.
Si tous les spécialistes se sont trompés, le Titanic arrive à bon port.
S'ils ont raison, on est comme l'orchestre du Titanic qui continue à jouer alors que le paquebot sombre.

3. L'OPTION ACTUELLE

Elle n'est pas très éloignée du DONT LOOK UP.
On parle, on s'agite, on ne fait pas grand-chose.
La finance se badigeonne en vert pour vendre toujours plus de produits, quitte à mourir, autant mourir avec beaucoup d'argent.
Chacun y va de son petit coup d'hypocrisie, de sa petite larme, de sa paille en bambou, de son SUV hybride.
Pas d'état d'urgence.
Là encore, si les spécialistes ont tort, la crise climatique aura encore été une opportunité pour les opportunistes.
S'ils ont raison, on coule. Avec de l'argent placé sur des fonds ESG.

4. L'AUTRE OPTION

La dégradation s'accélère.
Les pays développés sont touchés directement.
C'est l'état d'urgence climatique.
Et qui dit urgence climatique dit mesures ultra restrictives et donc ralentissement majeur de la croissance.
Pas pour deux mois comme pour le Covid.
Ni deux ans.
Mais plusieurs années, voire plusieurs décennies.
Il sera difficile pour les banques centrales et les gouvernements de "compenser" entièrement les effets de la décroissance.
Car il n'y a pas de miracle, si ce qu'on nous dit est vrai, il va falloir opter pour la décroissance.
Et qui dit décroissance....

ALORS ? ON FAIT QUOI ?

On s'interroge.
On ne panique pas.
On ne déprime pas.
Mais on ne ferme pas les yeux sur une possible réalité.

TOUT VA DÉPENDRE DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE

Et en fait de sa durée.
SOIT on a le temps de la transition, et il y a des formidables opportunités d'investissement dans des entreprises innovatrices qui vont changer la phase du monde et sauver la planète.
SOIT nous n'avons pas le temps et les efforts de transition n'empêcheront pas la décroissance.

JE PRÉFÈRE PENSER...

..que nous aurons le temps de la transition, mais que nous devons intégrer le risque climatique comme un risque dans nos réflexions de placement.

À PART ÇA ?

QUOI DE NEUF ?

DOUCE PEINE

C'était attendu, c'est fait. La Fed a annoncé un relèvement son taux directeur de 0,5 point.
Le taux de référence fluctuera donc désormais dans une fourchette allant de 0,75% à 1%, contre 0,25% à 0,50% auparavant.
D'autres hausses de 0,5 point sont envisagées dans les prochains mois
Par ailleurs, la banque centrale américaine va débuter à partir du 1er juin la réduction de la taille de son bilan, de 47,5 milliards de dollars par mois pendant trois mois, puis de 95 milliards mensuels.
Mais ces propos ont rassuré les marchés qui craignaient des annonces encore plus sévères, et notamment une accélération du rythme de hausse à 0,75 point.
Les indices boursiers se sont donc envolés à Wall Street.
Quand les marchés "fêtent" une hausse de taux...

LA GRANDE COALITION

C'est (presque) fait.
Malgré la colère de certains cadres du parti, le PS rallie la Nouvelle Union populaire écologique et sociale, chapeautée par La France insoumise (LFI) en vue des élections législatives de juin.
Avec les écologistes et les communistes, cette grande coalition de toute la gauche aura pour but de battre LREM et le Rassemblement national, afin de gouverner, avec Jean Luc Mélenchon Premier ministre.
Mais la partie est loin d'être gagnée, d'autant que l'alliance semble très fragile. L'accord doit encore être soumis au vote des 300 membres du Conseil national du Parti socialiste, qui devrait se réunir ce soir.
Et même s'il y a accord, certains "dissidents" du PS souhaiteraient tout de même se présenter aux législatives...

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

La SCPI Vendôme Régions.
Nous vous en avons parlé ces dernières semaines, en vantant son potentiel de revalorisation.
La société de gestion Norma Capital vient d'annoncer une hausse du prix de la part (+ 2,29%).
Une excellente nouvelle pour tous ceux qui ont suivi nos conseils, il y a quelques années ou même il y a quelques semaines.
Malgré la revalorisation, investir sur Vendôme Régions garde encore de l'intérêt, notamment pour son rendement largement supérieur à la moyenne depuis 2016.
>> Demandez plus d'information sur la SCPI Vendôme Régions
Et pour ceux qui ne veulent pas rater les prochaines revalorisations de parts de SCPI :
>>Je demande à être alerté(e) en priorité avant une revalorisation de parts de SCPI

LE TTSO DE LA SEMAINE

"3615 Quinenveut
Si l’on suit la projection d’Harris, Macron peut rester serein : dans les 2 cas testés (blocs uniques ou non à gauche et chez la droite nationale), l’institut anticipe près de 60% de députés pour la majorité actuelle. Tout roule donc pour le PR ? … euh Attal annonce aujourd’hui que Castex restera à Matignon "au moins" jusqu’au 13 mai (= bien plus tard que prévu) tant la "chasse de tête" au remplaçant vire au cauchemar….
Le profil recherché par le PR (cité par le Canard Enchaîné) : "une femme de gauche qui n’irrite pas la droite, qui est implantée localement, avec de l’expérience politique, de l’autorité, et loyale de surcroît"… et un Mars ? "
N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici

REVOIR

Le quatrième épisode de l'émission Cmeilleurtaux !
Le programme dédié à la communauté meilleurtaux (vous) dans lequel je réunis chaque mois les meilleurs experts du groupe qui viendront vous donner leurs conseils pratiques sur le crédit, l'assurance et le placement.
Ce mois-ci, nous avons parlé des avantages du regroupement de crédits, de l’importance de l’assurance pour les locations saisonnières, de la déclaration de revenus et des 1001 façons d’investir en SCPI.
Avec Maël Bernier, Directrice de la communication de meilleurtaux.
Maxime Chipoy, Président de Moneyvox.fr.
Fabien Soccio, Porte-parole de meilleurtaux Assurance.
Maxime Marcon, Responsable commercial de meilleurtaux Placement.
Regardez le quatrième épisode de Cmeilleurtaux !

ON S'EN FOUT ?

Emmanuel Macron reçoit des experts du climat pour préparer sa «planification écologique» ; Joe Biden demande au Congrès américain de débloquer «rapidement» la rallonge budgétaire pour continuer de livrer de l'aide militaire à l'Ukraine; Airbus va encore augmenter la production de son avion star, l'A320 (quelle réussite) ; Près de la moitié des jeunes américains LGBTQ ont pensé au suicide en 2021 (source : the Trevor Project) ; La plate-forme d'échange de cryptoactifs Binance est officiellement enregistrée auprès de l'AMF ; La Russie annonce un cessez-le-feu sur l’aciérie Azovstal pour ouvrir un couloir humanitaire pour les civils ; Le plus grand narcotrafiquant de Colombie, "Otoniel", a été extradé vers les États-Unis ; Des investisseurs portent plainte contre Netflix, accusant la plateforme de les avoir trompés au sujet du déclin du nombre d’abonnés ; Six patientes accusent le "chirurgien esthétique des stars de téléréalité" après de graves complications ; Un maillot de Diego Maradona (celui qu'il portait lorsqu'il a marqué un but contre l'Angleterre avec "la main de dieu", pour les connaisseurs...) a été vendu 9,3 millions de dollars chez Sotheby’s

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

A découvrir également

  • visuel-morning
    Placement : Quels fonds mondiaux ont le mieux résisté en 2022 ?
    13/01/2023
  • visuel-morning
    La pépite de la semaine par Euroland Corporate
    23/01/2023
  • visuel-morning
    Ouverture du nouveau GFI : disponible dès maintenant et sans frais d’entrée !
    09/12/2022
  • visuel-morning
    SCPI Transitions Europe : l’immobilier de demain, les frais réduits aujourd’hui
    06/01/2023
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt