Fitch dégrade les banques à tour de bras

vendredi 14 octobre
Auteur: Rédaction Monfinancier
Il y a 8 ans - Le 14/10/2011 à 07h10

L'agence d'évaluation financière Fitch n’y va pas par quatre chemins. A l’occasion d'un vaste examen des banques d'envergure mondiale, Fitch livre un constat inquiétant de la solidité du secteur bancaire en zone euro en dégradant ou en plaçant sous surveillance négative une dizaine de banques européennes.

Après avoir annoncé un abaissement de deux crans des notes des banques britanniques Lloyds Banking Group et Royal Bank of Scotland, Fitch a décidé d’abaisser la note de la banque suisse UBS d'un cran à "A", et dégrade également d'un cran, à "A+" les notes de deux banques régionales allemandes, Landesbank Berlin (LBB) et Berlin-Hannoversche Hypothekenbank, estimant cette notation plus conforme à la solidité réelle des établissements soutenus par les pouvoirs publics dans les pays notés "AAA".
Par ailleurs, Fitch a placé les notes de viabilité et long terme de 5 banques européennes sous surveillance négative, dont 4 sont françaises. Ainsi, Crédit agricole, BNP Paribas et Société Générale et Crédit Mutuel ont vu leurs notes placées sous surveillance négative. L’agence justifie sa décision en estimant que "Les modèles économiques de ces institutions financières sont particulièrement sensibles aux difficultés croissantes auxquels sont confrontés les marchés financiers. Ces difficultés découlent à la fois d'événements économiques, particulièrement dans la zone euro, et d'une pléthore de changements réglementaires", a expliqué Fitch.
Cela concerne entre autres Crédit Agricole, BNP Paribas (notéee aa-) et le Crédit Mutuel (aa-), Société Génrale (a+) en France, mais également Crédit Suisse, l'allemande Deutsche Bank, la néerlandaise Rabobank, ainsi que les banques américaines Goldman Sachs et Morgan Stanley.

Désormais, selon Fitch, il y aura de moins en moins de banques qui pourront prétendre au niveau "AA" ou au-dessus dans le monde, et la plupart se retrouveront plutôt dans la catégorie "A". "Les banques universelles globales et les banques d'investissement, avec leur exposition relative supérieure aux marchés de capitaux et leur dépendance au financement de court terme, sont particulièrement affectées même si des tensions existent sur d'autres segments", souligne l'agence.
A lire également
La journée du O

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER GRETA ET DONALD
visuel-morning
GESTION ACTIVE La journée du focus