La BCE se prépare à intervenir

mercredi 07 décembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 8 ans - Le 07/12/2011 à 07h12

La Banque Centrale européenne voulait des garanties. Le plan allemand lui paraît suffisamment crédible pour qu'elle puisse intervenir. Par différents canaux. Dés cette fin de semaine.

Les marchés commencent à parier sur les prochaines actions de la Banque Centrale européenne
Si les investisseurs sont aussi attentifs à ce qu'il va se décider au sommet européen, c'est en partie parce que c'est ce qui va déterminer la politique de la BCE. Rappelez vous il y a un peu plus de deux semaines quand les marchés étaient en panique, on ne voyait plus que la BCE comme sauveur possible. Et la BCE avait été claire. Si les politiques font leur job, nous ferons le nôtre. En clair, si les membres de la zone euro prennent des engagements en matière de réduction du déficit et de contrôle de la dette, nous interviendrons sur le marché

Qu'est ce qu'on peut attendre de la BCE après la présentation du plan franco-allemand?
Le plan allemand; plus que franco-allemand, est largement satisfaisant pour la Banque Centrale Européenne. La règle d'or et les sanctions automatiques en cas de dépassement du déficit sont des garanties qui vont lui permettre d'intervenir. Tout d'abord en baissant les taux. De façon très significative. Un demi-pour cent peut être dés cette fin de semaine pour marquer le coup. Mais également en ouvrant encore plus largement le robinet des liquidités pour les banques européennes qui ne se prêtent plus entre elles par défiance.

Est-ce qu'on peut s'attendre à ce qu'elle rachète sur le marché des dettes de pays sous pression?
Elle sera prête à le faire. Mais le paradoxe c'est qu'il suffira qu'on pense qu'elle est prête à le faire pour qu'elle n'ait plus besoin de le faire. Déjà les dettes espagnoles et italiennes ont vu leur taux chuter de façon spectaculaire. Mais si une prochaine attaque arrivait, on peut effectivement s'attendre à une intervention directe. La BCE s'apprête en fait à suivre la voie de la banque centrale américaine. La seule différence c'est que la BCE va obtenir une garantie politique en matière de déficit et de dette alors qu'aux États-Unis, malgré les conseils indécents de Tim Geithner en visite en Europe, aucune mesure n'a été prise.
A lire également
Assurance vie : La fiscalité des successions plus douce?

Michel Sapin devrait abroger dans les prochains jours la réponse ministérielle Bacquet-Auriol. Depuis 2012, cette doctrine compliquait les successions lorsque chaque conjoint avait un contrat d'assurance vie alimenté par des fonds communs. Ce qui était le cas de la majorité des ménages français. Et en plus de compliquer la donne, elle pouvait augmenter les droits de succession à payer. Sa suppression est donc une bonne nouvelle pour l'assurance vie, plus simple et toujours diablement efficace !

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com