La débâcle bancaire

mardi 09 février
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 5 ans - Le 09/02/2016 à 07h16

Le krach bancaire continue car il s’agit bien d’un krach. Un krach étonnant. Un krach que personne mais alors personne n’avait prévu. On ne peut pas dire que les valeurs bancaires étaient surévaluées, il n’y avait pas de bulles. Et pourtant, elles se dégonflent comme lors d’une explosion de bulles. Hier était encore une journée noire pour les banques en Bourse.

LE KRACH BANCAIRE CONTINUE

Avec une violence qu’on a rarement vue depuis les crises de 2008 et de 2009. Et ce qui est encore plus étonnant c’est que cette déroute touche les banques du monde entier, en Europe certes mais aussi aux Etats-Unis et en Asie. Il y a bien sûr les usual victims comme Deutsche Bank qui se retrouve à son niveau de 1999 mais même les bons élèves comme Goldman Sachs ou comme certaines banques françaises se font massacrer.

TOUJOURS LA MÊME QUESTION: POURQUOI ?

Je lis et j’entends toutes les explications mais je ne les trouve pas convaincantes. Elles pourraient expliquer une stagnation ou une baisse modérée mais pas un krach. On parle de l’exposition des banques à des secteurs en crise comme le pétrole, on parle de l’impact des taux bas et négatifs, on parle aussi de l’impact du ralentissement économique. Mais tout cela n’explique ni le timing de la baisse, ni sa brutalité.

LES BANQUES SONT ELLES EN DANGER ?

Paradoxalement non. Et elles sont largement plus solides que lors de la crise des subprimes ou de la crise de la dette européenne. Elles sont beaucoup moins exposées aux risques de marché du fait de l’arrêt d’une partie de leurs activités de spéculation, elles ont renforcé leurs bilans. Certes, dans certains pays comme en Italie ou en Grèce, elles sont encore très fragiles mais on ne peut pas parler de risque immédiat de crise bancaire. Mon sentiment c’est que nous sommes entrés dans des marchés extrêmement volatils et extrêmement nerveux dans lesquels la baisse entraîne la baisse. Secteur après secteur, les investisseurs paniquent et vendent à n’importe quel prix. Ils l’ont fait avec les valeurs pétrolières, ils le font avec les valeurs bancaires et demain ils s’acharneront sur un autre secteur. Un comportement typique d’un bear market. D’un marché baissier.

HEUREUSEMENT

pour les Chinois que leurs marchés sont fermés pendant une semaine pour le nouvel an. On les aurait encore accusés d'être responsables de la baisse. Hier, les marchés se sont écroulés tout seuls comme des grands, sans l'aide de Shanghai ni de statistiques économiques chinoises désastreuses.

SANS FRIMER

et en toute humilité, MonFinancier a été un des seuls, pour ne pas dire le seul, à vous avoir incité à la prudence sur les marchés depuis des mois quand les grands stratèges, la presse spécialisée et les conseilleurs non payeurs vous incitaient à acheter des actions ou des fonds en actions pour booster les rendements de vos placements parce que le CAC allait à 6000 et que c'était une certitude. Non, ne dites pas que nous sommes les meilleurs, ça nous gêne...Nous sommes humains, nous pouvons nous tromper aussi...mais moins souvent que les autres.

L' ANXIOLYTIQUE FINANCIER

Preuve du stress intense des investisseurs: les ventes de Lexomil et de Xanax explosent en même temps que les achats d'or. L'or retente le passage des 1200 dollars.

CE SOIR C'EST LE NEW HAMPSHIRE

Nouvelle primaire importante avant le Super Tuesday de mars. On verra si Trump s'est dégonflé ou s'il reprend des couleurs et si Sanders a une chance d'inquiéter Hillary Clinton.

LES RÉSEAUX SOCIAUX DE L'INSULTE

Une étude de l'association Respect Zone, et une analyse réalisée par l'agence Kantar publiées par le Parisien, indiquent entre autres qu'il y a environ 2 insultes par seconde, raciste, sexiste... sur les réseaux sociaux, que le harcèlement de personnes publiques ou inconnues est totalement banalisé..

LE CAUCHEMAR DU JOUR

Martine Aubry aurait fait acte de candidature pour le Quai d'Orsay ou comment régler les problèmes du monde en 35 heures par semaine. Sans compter les RTT.

LA DÉPRIME DU JOUR

La diffusion des Tuche sur TF1 dimanche a été un énorme carton avec 8.5 millions de spectateurs. Et les Tuche 2 sont en tête du box office de la semaine. Aucun doute: La France traverse une période difficile.

CELLE LA, ELLE EST ÉNORME

Jacques Toubon, défenseur des droits (c'est la fonction dans laquelle il a été recasé) propose que les personnes qui ont perdu leur emploi du fait des mesures d'urgence reçoivent une indemnité supplémentaire...pourquoi pas un RST, un revenu de solidarité terroriste ?

CQFD

Le Figaro publie une étude de l'institut COE-Rexecode qui explique que la surtaxation du capital, plus-values et patrimoine, pénalise la croissance et la compétitivité. Elle représente aujourd'hui 10% du PIB, une des plus fortes ponctions en Europe.

FAITES PLAISIR À UN AMI

Inscrivez-le tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici

VOILA C'EST TOUT
BONNE JOURNEE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER La gig economy