La dette ?...Quelle dette ?

mardi 29 septembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 4 semaines - Le 29/09/2020 à 06h53

Je vais vous donner deux chiffres.
Deux chiffres qui illustrent l'absurdité de la situation actuelle.
117,5%
-0,25%
117,5% du PIB, c'est le niveau record d'endettement de la France prévu dans le budget du gouvernement à la fin de l'année 2020.
-0,25% c'est le taux auquel la France emprunte sur les marchés à 10 ans.
Du jamais vu.

NO LIMIT

Avant la crise du Covid, le gouvernement n'avait pas réduit les dépenses publiques.
Mais le Covid lui donne un prétexte pour aller encore plus loin et exploser tous les records budgétaires.
Bruno Le Maire a présenté le projet de loi de finances pour 2021 et c'est le délire le plus total.

POUR 2020

Le déficit sera de 200 milliards d'euros.
Rappelons qu'il était déjà à 92,7 milliards avant la crise du Covid.
Et pour 2021, pour l'instant, il sera de 152,8.
Mais le chiffre sera évidemment revu à la hausse, car 2021 est une année préélectorale et la distribution de cadeaux sera encore massive.

ET LA DETTE ?

Elle était à 114,1% du PIB à la fin du mois de juin.
200 milliards de dettes de plus sur le seul deuxième trimestre de 2020.
Et le gouvernement la prévoit à 117,5% fin 2020 et 116,2% fin 2021.
Mais ne vous inquiétez pas, on fera pire que ça.

AUCUNE SANCTION

Ces chiffres donnent le vertige.
Et pourtant la France n'est pas sanctionnée par les marchés.
Elle emprunte toujours à un taux largement négatif.
Grâce aux achats massifs de la Banque centrale européenne qui finance ainsi ces dépenses publiques massives.

TENEZ-VOUS BIEN

Plus les déficits budgétaires sont élevés, plus la dette est élevée, plus la France...gagne de l'argent puisqu'elle emprunte à taux négatif.
Une "anomalie" de marchés que le gouvernement a vite exploitée.
Il s'est également engouffré dans la brèche dès que l'Allemagne a fait sauter le verrou de la limite du déficit à 3% !

QUI VA PAYER ?

C'est la question que tout le monde se pose.
Et la plupart d'entre vous se disent : "nous". Avec nos impôts.
Je n'en suis pas si sûr.
Je pense que le surplus de dette lié à la crise du Covid, qu'on peut estimer selon les pays de 20 à 30% du PIB sera soit cantonné et comptabilisé à part de la dette "courant" et transformé en dette "perpétutelle", soit tout simplement effacé à la hauteur de ce qui est détenu par les banques centrales.
Oui, c'est dingue.
Mais c'est possible.
C'est une incitation à la gabegie.
La France l'a bien compris.

À PART ÇA ?

QUOI DE NEUF ?




CE SOIR
Le débat Trump-Biden.
Trump sera le challenger puisqu'il est en retard dans les sondages.
Il ne va donc pas retenir ses coups.
En face, un Joe Biden qui va devoir coller le plus possible au texte qu'on lui a préparé pour éviter les gaffes.
Un vrai spectacle.

LES IMPÔTS DE TRUMP...

...vont sûrement être un sujet sur lequel Biden va insister.
Le New York Times a révélé que Trump n'avait payé que 750$ d'impôts en 2016 et 2017 et que Trump n'était pas aussi riche qu'il le disait, car il croule sous les dettes...
Il y aura 3 débats entre les deux candidats.
Rendez-vous à 3h du matin...

LE DEAL DU JOUR

HSBC.
La banque dont le cours n'en finit pas de s'effondrer.
Hier son cours a bondi de 10%.
Son plus gros actionnaire chinois, Ping An Asset Management, a annoncé qu'il allait augmenter sa participation dans HSBC.

L'AUTRE DEAL DU JOUR

HSBC encore.
HSBC France.
Acheté à 11 milliards d'euros il y a 20 ans.
ET vendu, selon Bloomberg, à 1 euro symbolique à un fonds américain Cerberus.
800 000 clients.
270 agences.
Dont une large partie devra être fermée.

LE PROCÈS DU JOUR

LVMH-Tiffany
Il aura lieu du 5 au 8 janvier 2021
Tiffany accuse LVMH d'avoir rompu un accord signé.
LVMH cherche uniquement à faire une acquisition à un meilleur prix.
Ces deux-là finiront par se mettre d'accord.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Richard Garnier, Analyste Bourse MP.
Le CAC 40 a terminé la séance d'hier en hausse de 2,30 % à 4 838 points, après un plongeon de plus de 5% sur l'ensemble de la semaine dernière.
Le rebond a été tiré par des achats à bon compte sur les valeurs cycliques notamment les bancaires.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont gagné respectivement 1,51 % et 1,87 %.
Dans une séance avec peu d’actualité, les investisseurs s'en sont remis à l'espoir d'un accord prochain sur le nouveau plan de relance.
La cheffe des démocrates à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a affirmé avoir l'espoir que le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin « présente à nouveau quelque chose qui puisse offrir une solution ».
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini en hausse de 0,12 %.
Le CAC 40, quant à lui, est attendu à l’équilibre cette matinée, dans l'attente de l'inflation allemande.
Le Brent se négocie à 42,1 $.
L'once d'Or se négocie à 1 876 $.
L'euro/dollar est à 1,167.

LE CONSEIL DE TRADING DU JOUR

Par Richard Garnier, Analyste Bourse MP.
Veolia a annoncé hier qu'il remettrait son offre améliorée à Engie "au plus tard le 30 septembre".
Le fonds britannique Amber Capital, qui possède presque 2 % du capital de Suez, a tranché en faveur de Veolia. Pour le fonds, il s'agirait d'une "opportunité unique (...) qu'il est urgent de saisir".
Beaucoup de choses vont se négocier demain, mais nous pouvons tabler sur une nouvelle proposition qui devrait, cette fois-ci, satisfaire les exigences du groupe d'énergie et de l’État, son principal actionnaire.
Nous conseillons donc aux profils spéculatifs de prendre une position haussière sur Suez Environnement avec le turbo call Suez Environnement 6L46S (DE000SB0RPA8).

ON S'EN FOUT ?
On voit mal comment Suez peut échapper aux griffes de Veolia; Vous pouvez parrainer un animal dans un zoo et bénéficier d'un crédit d'impôt de 66% du montant du parrainage; Début explosif de la série Téhéran sur Apple Tv; Reportage ce soir sur Arte sur le sommeil; Rachida Dati veut être présidente en 2022; Bide total pour Macron au Liban, il s'attaque maintenant à la Biélorussie...; Les fauves dans les cirques, c'est bientôt terminé.

SI VOUS AIMEZ CETTE NEWSLETTER

Partagez-la avec vos amis. Inscrivez-les tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici. Et si vous n'aimez pas la newsletter, inscrivez-vos ennemis...


VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com