La fin d'un cycle boursier record

jeudi 12 mars
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 mois - Le 12/03/2020 à 06h57

C'est hier soir qu'a pris fin officiellement le cycle de hausse de la bourse américaine le plus long de l'histoire. 11 ans. Mars 2009-Mars 2020. Le Dow Jones a clôturé à 23 553 points, en baisse de plus de 20%, 20.3% exactement, par rapport à son niveau record du 12 février. Plus de 20% de hausse et donc la fin officielle du "bull" market. Une page se tourne.

9 MARS 2009-11 MARS 2020

Il a fallu 19 sessions seulement pour que les indices américains perdent plus de 20%.
19 sessions pour mettre fin au cycle de hausse le plus long de l'histoire de la bourse américaine.
Une baisse fulgurante.
À la complaisance et l'optimisme béat qui régnaient depuis des mois, succèdent maintenant le pessimisme et la panique.

LA NOUVELLE VAGUE DE BAISSE...

...vient de la situation aux États-Unis.
L'administration Trump est sortie du déni et commence à reconnaître la gravité de l'épidémie.
Peu de temps après que l'Organisation Mondiale de la Santé ait décidé de qualifier cette épidémie de pandémie, les États-Unis ont décidé de fermer leurs frontières aux Européens.

D'UNE EXAGÉRATION À L'AUTRE

Nous étions en exagération à la hausse, nous voici depuis hier en exagération à la baisse.
Les investisseurs sont paniqués.
Une baisse de 15 à 20% intègre une année économique "blanche" avec un monde à l'arrêt en 2020.
Au-delà, on est dans la panique.
Et nul ne sait combien de temps la panique durera.

NOTRE POSITION SUR LA BOURSE EST CLAIRE

C'est la règle des trois tiers pour ceux qui veulent se constituer un portefeuille boursier ou une poche d'unités de comptes dans leurs contrats d'assurance vie.
Si on prend le CAC comme référence, nous avons pris 1/3 de position à la hausse autour de 4600 points.
Nous reprendrons, si le marché continue à baisser, un tiers de position autour de 4200 points.
Et enfin, si le marché panique totalement, un tiers de position au-dessus de 3800 points.

LES BANQUES CENTRALES ET LES GOUVERNEMENTS...

...commencent à agir.
Baisse des taux, notamment en Grande-Bretagne, et probablement dans la zone euro aujourd'hui, et le 18 mars à nouveau aux États-Unis.
Rachat d'emprunts d'états, mais aussi de dettes d'entreprises par les banques centrales.
Report d'échéances de paiements d'impôts et de charges pour les entreprises.
Avant une baisse probable des impôts et des charges, notamment aux États-Unis.
Il faudra du temps pour que ces mesures, qui seront de plus en plus massives, s'infusent dans les marchés et calment les investisseurs.

WHATEVER IT TAKES

C'est la musique qu'on entend de la part de tous les gouvernements depuis quelques jours.
Nous ferons tout ce qu'il faut.
Hier c'est Angela Merkel qui a déclaré "ce qu'il faut faire, nous le ferons".
Attendons-nous à des plans de relance très agressifs.

EN GRANDE-BRETAGNE

Le gouvernement a présenté un budget d'attaque hier.
Avec une hausse significative des dépenses publiques.
Des investissements massifs dans les infrastructures.
2020 sera l'année où on ignorera le mot "déficit".

LE PÉTROLE

Rechute ce matin avec un WTI qui perd plus de 5% à 31 dollars le baril.
Les investisseurs spéculateurs peuvent initier une position à la hausse avec le turbo call illimité pétrole WTI 197ZZ (DE000CL385Q5).
L’Arabie Saoudite est à la manœuvre. Pour forcer la Russie à signer l’accord sur la réduction de la production, elle a décidé d’inonder le marché de barils.
Nous ne croyons pas à un affrontement durable entre l’Arabie Saoudite et la Russie.
Les deux pays ont trop à perdre dans ce bras de fer.
La Russie n’aura pas d’autre choix que de revenir à la table des négociations.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a terminé la séance d’hier en baisse de 0.56 % à 4 610 points. L'abaissement de 50 points de base de la Bank of England (à 0,25%) à l'issue d'une réunion de crise secrète s’est avéré être un coup d'épée dans l'eau.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont terminé en baisse de respectivement 5.86 % et 4.70 %, pénalisés par la décision du Président Trump de suspendre les voyages en provenance d'Europe pour limiter la propagation du coronavirus.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini en baisse de 4.41 %.
Le CAC 40 est attendu en forte baisse cette matinée. A partir de 13h45, la BCE présentera ses décisions, qui seront suivies 45 minutes plus tard d'une conférence de presse de la présidente de l'institution, Christine Lagarde.
Le Brent se négocie à 33.88 $ le baril contre 36.84 $ hier à la même heure. L'once d'Or est à 1 635.70 $ contre 1 663.70 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.1315 contre 1.1347 hier dans la matinée.

LE VERDICT DU JOUR

23 ans de prison.
Harvey Weinstein, 67 ans.

LE TTSO DE LA SEMAINE

"Pensez-y-en conf call".
"En ces temps de confinement et de "I'll be working from home today" on a pensé que cette étude californienne vous intéresserait : 12% des hommes et 7% des femmes télétravaillent… nus. Imaginer le/la/quel/le de vos collègues a adopté ce dress code devrait vous fournir une distraction bienvenue lors de votre prochaine (interminable) conf-call !"
N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici.

ON S'EN FOUT ?

Bon, le PSG a enfin passé les 8e de finale; Les seniors risquent de ne pas aller voter dimanche du fait de l'épidémie, cela pourrait pénaliser la droite et une partie des candidats LREM; Le taux de mortalité infantile en Europe est passé de 6.6 à 3.4 pour 1 000 naissances en 20 ans (est-ce qu'on a vraiment besoin de vous dire qu'on ne s'en fout pas ?); Collectionneurs : la valeur des sacs à main a augmenté de 13% en 2019, devant les timbres en hausse de 6% (Challenges); Yuka a été condamné à payer 3 000 € pour avoir "dénigré" les conserves; Le télétravail avait connu un boost avec les grèves, le voilà propulsé avec le coronavirus.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

À découvrir également sur meilleurplacement.com