Jeudi 26 octobre

Les vents favorables de l'après-Covid ont arrêté de souffler depuis cet été.
Et l'économie subit les vents contraires de hausses de taux d'intérêt des banques centrales, trop rapides, trop importantes et trop tardives.
Il reste un dernier moteur pour la croissance : l'emploi.
Mais il va commencer à caler.
Le Grand Ralentissement. Suite. Et pas fin.

3 MILLIONS

3 028 000 personnes sont inscrites à Pôle Emploi sans activité.
Une hausse de 17 400 au troisième trimestre.
Une petite hausse comparée à la baisse sur un an de 120 000 personnes comme le notent Les Échos.
Mais une hausse tout de même.

AUTRE ÉLÉMENT...

...pointant vers le début d'une détérioration de l'emploi en France : le taux de chômage ne baisse plus.
Il reste à 7.3%
Si on prend en compte les trois catégories de chômeurs, les catégories A, B et C, on atteint 5.35 millions de personnes.

PETIT RAPPEL

L'emploi a bien tenu en France et surtout dans des pays comme les États-Unis qui sont encore en plein-emploi, du fait de l'après Covid.
Post Covid, on a eu la grande démission.
Des millions d'offres d'emploi non pourvues partout dans les grands pays développés.
Des salariés qui réfléchissent, hésitent, veulent changer de job et qui ont les moyens d'hésiter du fait de l'épargne forcée du Covid et des aides d’État.

C'EST CE DERNIER GOULET D'ÉTRANGLEMENT...

...qui soutient la croissance.
Car qui dit emploi en hausse et salaires en hausse dit hausse du pouvoir d'achat, hausse de la consommation des ménages et donc croissance.
Mais les offres non pourvues chutent, du fait du ralentissement économique, mais aussi du fait que les salariés reviennent au travail après avoir largement, comme aux US, tapé dans leur épargne.

DISPARITION PROGRESSIVE

C'est donc un facteur de soutien de la croissance qui commence à disparaître progressivement.
Progressivement.
Pas rapidement.
Il y a encore des offres d'emploi non pourvues et il y a encore des métiers sous tension.
Et les salaires continuent à augmenter même si le rythme de hausse va ralentir.
Un élément de plus qui va alimenter notre anticipation du Grand Ralentissement.

À PART ÇA ? QUOI DE NEUF ?

LE GADIN DU JOUR

Worldline.
Une société qui avant hier soir valait plus de 5 milliards d'euros en Bourse.
Et qui hier soir à la clôture ne valait plus que 2.66 milliards d'euros.
En baisse de... 59.24%.
J'ai rarement vu, hors krach et hors faillite, une société de cette taille chuter aussi brutalement en une journée.
Le champion français des paiements, membre du CAC 40, a "revu ses objectifs à la baisse pour 2023".
Au-delà du cas spécifique de Worldine, la violence de la baisse illustre la nervosité des investisseurs.

LA TECH GLISSE

Le moteur de la hausse de la Bourse américaine a quelques ratés.
Baisse hier du Nasdaq de 2.4%.
Les résultats trimestriels d'Alphabet/Google ont déçu du fait, notamment du business cloud, d'où une baisse de 9.6% en séance et de plus de 2% après séance : près de 200 milliards de $ qui partent en fumée c'est toujours impressionnant.
Chute de 5.58% pour Amazon et de 4.31% pour Nvidia.
Les 7 Magnificent sont un peu sous pression.
Ils ont pourtant le droit de souffler avec une chevauchée plus que fantastique.

DEMAIN

Grosse surprise sur C'est Votre Argent.
Une émission plus qu'exceptionnelle, une émission "Spéciale"!
Teasing.

LE JOB

Hier, nous vous avons montré les performances de notre gestion pilotée, lancée il y a tout juste 6 mois et disponible dans notre contrat d’assurance-vie Meilleurtaux Liberté Vie et notre plan d’épargne retraite Meilleurtaux Liberté PER
Elle a donc été lancée juste avant la baisse des indices boursiers (le CAC a perdu 9,5% depuis), mais ce n'est pas tout à fait un hasard : car c'est dans les marchés chahutés, plutôt que quand ils montent sans discontinuité, que notre expertise est la plus utile pour vous accompagner dans vos placements.
Aujourd'hui, et pour l'instant, on peut dire qu'on "fait le job" : protéger votre patrimoine (surtout sur les profils défensifs) en tentant de capter les hausses (surtout sur les profils offensifs).
Vous trouverez ci-dessous les performances* de nos allocations, comparées aux indices, depuis 6 mois.
La prudence que nous affichons depuis cet été nous permet de bien résister à la baisse des actions et des obligations… et ce d’autant plus qu’il manque la valorisation du fonds € qui ne sera connue qu’en début d’année prochaine.
>> Recevez une information détaillée sur la gestion pilotée Meilleurtaux Placement

DU CÔTÉ DE TTSO

Par Time To Sign Off, l’excellente newsletter du soir qui résume le must de l’actu du jour
" Et si on commençait par ça.
Taper le Hamas au portefeuille ! En s’en prenant à son sponsor n°1 : le Qatar. Comme le rappelle le Canard Enchaîné du jour, depuis Sarko "les Qataris ou leurs sociétés domiciliées en France, sont exonérés de toutes fiscalités sur les dividendes, sur les revenus locatifs, sur les plus-values immobilières et sur la fortune". Résultat : les investissements qataris en France s’élèvent à 25Mds€ dont un tiers en immobilier et "des participations importantes dans des fleurons nationaux" (rapport HEC 2022).
Le 09/04/2017 sur BFM TV, le candidat Macron déclarait vouloir "mettre fin aux accords qui favorisent en France le Qatar". 6 ans après ça reste une idée. Une bonne celle-là."
N'hésitez pas à vous abonner à la newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Sélina Seremet, Analyste Bourse, Meilleurtaux Placement.
"Franche ouverture en baisse de 1,15% ce matin pour le CAC 40 à 6 835 points. Plusieurs faits sont à l’origine de ce retournement, d’abord des prises de profits importants durant la séance américaine notamment sur Alphabet. Puis, un J.Powell relativement silencieux sur le futur de la politique monétaire et Hawkish dans ses arguments. Mais surtout une reprise de la hausse des rendements obligataires américains à + 2.86% et qui ne montrent, pour l’instant, pas l’ombre d’un fléchissement.
Aujourd’hui, nous nous attendons à une forte volatilité, cet après-midi risque d’être gorgé d'informations capitales avec l’annonce de la politique monétaire de la BCE pour les deux prochains mois.
En Asie, la Bourse de Tokyo perd 2,14%, à 30 601 points.
Le Brent s'échange à 89,45$ (-1,87% sur 24h).
L'once d'or se négocie à 1 986,75 $ (+0,68%).
L'euro/dollar évolue à 1,0543$ (-0,52%)."

SI VOUS AIMEZ CETTE NEWSLETTER

Partagez-la avec vos amis, collègues, famille, voisins, etc.
Et si vous n'aimez pas la newsletter, inscrivez vos ennemis...
Pour les inviter à s’inscrire, gratuitement, à notre newsletter, c’est très simple et rapide :
>> Invitez vos contacts à s’inscrire gratuitement à notre newsletter

ON S'EN FOUT ?

Mike who ?, la Chambre des représentants américaine a enfin un "speaker" après des mois de psychodrame, un quasi inconnu proche de Trump et qui l'a soutenu dans la remise en question du résultat des élections, pas très rassurant ; Le Qatar est très fâché qu'on rappelle qu'il finance le Hamas alors qu'il veut apparaître comme l’État qui fait libérer les otages : le fait que les dirigeants du Hamas soient à Doha est un pur hasard ; Sam Bankman-Fried va témoigner à la barre pour son procès aujourd'hui : il va essayer de convaincre le tribunal qu'il siphonnait l'argent des clients sans le vouloir, ça ne va pas être simple ; Le "Davos du désert" a été maintenu malgré le contexte et le monde entier s'est précipité au Ritz Carlton de Riyadh pour tenter de capter une partie de la manne des pétrodollars ; Le prix du mètre carré à Tokyo continue à rebondir et à dépasser les 10 000 $, mais on reste loin des sommets atteints en ...décembre 1989 ! ; Le titre du jour dans le Parisien : "Picard prend (un peu) froid", facile mais efficace, les consommateurs consomment moins ; Un collectif d'écologistes veut perturber le parcours de la flamme des JO ; Sortie aujourd'hui du 40ème album d'Astérix : "L'iris blanc" ; Démarrage de la saison 2 de "Gangs of London", je vous tiendrai au courant; Correction sur deux résultats que nous avons rapportés du sondage du Parisien : 80% des Français NE SONT PAS favorables au port d'armes, et 52% OPPOSÉS aux milices citoyennes, désolé, j'ai lu à l'envers (il faut dire que les couleurs s'inversent suivant les sondages) ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

* Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. L’investissement sur les supports en unités de compte supporte un risque de perte en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l’évolution des marchés financiers. L’assureur s’engage sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur qu’il ne garantit pas. Ce document promotionnel est un outil de présentation simplifié et ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement. Les informations, commentaires et analyses contenus dans ce document sont fournis à titre purement informatif.

A découvrir également

  • visuel-morning
    Placement : Tout le monde peut investir dans le luxe !
    29/03/2024
  • visuel-morning
    La valeur à la traîne : Crossject
    05/04/2024
  • visuel-morning
    Quels produits d’épargne pour réduire ses impôts à moindre risque ?
    07/12/2023
  • visuel-morning
    SCPI : après les baisses de 2023, qu’attendre de 2024 ?
    22/02/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt