Le morning zapping du 23/12/2019

lundi 23 décembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 mois - Le 23/12/2019 à 08h23

IL Y A 3 ANS, QUAND DONALD TRUMP S’APPRÊTAIT, À LA SURPRISE GÉNÉRALE, À ENTAMER SON MANDAT DE PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS, BEAUCOUP PRÉVOYAIENT QU’IL ALLAIT SE PLANTER.

Qu’il allait multiplier les scandales et les maladresses.
Et qu’il ne serait pas réélu.
Il y a bien eu des scandales et des maladresses.
Et pourtant, à moins d’un an des élections, le scénario d’une nouvelle victoire semble de plus en plus plausible.

INÉBRANLABLE

Les démocrates ont lancé la procédure de destitution de Donald Trump il y a quelques semaines dans un but bien précis.
Non pas pour le destituer : il n’y a aucune chance puisque c’est le Sénat à majorité républicaine qui a le dossier entre les mains. Il n’y a donc aucun doute qu’il sera acquitté.
Mais pour l’affaiblir, avec le procès et les révélations de l’affaire ukrainienne, en vue des élections.
Il n'en est rien.
Selon les calculs du site FiveThirtyEight, 47,1% des Américains sont favorables à la destitution de Donald Trump. C'est à peine deux points de plus que début octobre, quelques jours après les révélations sur l'affaire ukrainienne.

POPULAIRE

Et l'action des démocrates n'a pas eu plus d'impact sur la popularité de Donald Trump.
Selon l’institut Gallup, référence aux États-Unis, 45% des Américains approuvent aujourd'hui l'action du président.
C’est autant qu'au premier jour de son mandat et à un point seulement de son record de popularité (46%), fin avril 2019.
La procédure initiée par les démocrates n'a pas convaincu.
Aucune preuve formelle de la corruption de Donald Trump n’est ressortie.
Et le président américain, fidèle à lui-même, a su communiquer habilement pour retourner une partie de l’opinion en sa faveur.

CARTE MAÎTRESSE

Et Donald Trump a surtout un atout majeur dans sa manche : son bilan économique.
Qu’on aime ou qu’on n'aime pas le personnage, on ne peut nier que d’un point de vue économique, il a eu presque tout bon.
Tout n’est sans doute pas de son fait, mais le bilan qu’il a à présenter est remarquable.
Cycle de croissance le plus long de l’histoire.
Chômage au plus bas.
Bourse au plus haut.
Et défense des intérêts des États-Unis face aux autres pays, et notamment la Chine.
Malgré toutes ses casseroles, sauf retournement majeur en 2020, Trump va donc se présenter aux élections avec un sacré jeu dans sa main.

GRAND SEIGNEUR

Emmanuel Macron a annoncé qu’il renonçait par avance à sa future retraite d'ancien président de la République (6 000 euros bruts mensuels).
Selon l'Elysée, « il n'y a pas de volonté d'affichage, seulement une volonté de cohérence » de la part d'Emmanuel Macron.
Evidemment, les réactions de l’opposition pleuvent :
Pour Valérie Rabault, qui préside le groupe PS à l'Assemblée nationale, « Y a-t-il quelque chose d'extraordinaire à s'appliquer ce qu'on préconise pour les autres ? ».
« C'est quand même un luxe que tout le monde ne peut pas se payer » selon le secrétaire national du PCF Fabien Roussel.
Et pour Jean-Luc Mélenchon : « C'est insupportable, il n'y a que les grands seigneurs, les très riches, les importants qui peuvent se permettre ce genre de libéralités ». Il aurait dû la conserver ?

MAIS LA VRAIE QUESTION

Posée par Ségolène Royal : « La vraie question c'est de savoir s'il renonce à retourner après l’Élysée dans le monde du business mondialisé avec les énormes retraites chapeaux qui vont avec et dont les montants sont sans commune mesure… ».
Ah bon, c’est ça la vraie question ? On pensait que c’était l’âge pivot ou la fin des régimes spéciaux…

GAZ ET TENSIONS

Un accord a été trouvé de justesse ce week-end entre Moscou et Kiev afin d'assurer, pour cinq années de plus, la pérennité des approvisionnements européens de gaz russe via l'Ukraine.
Le temps pressait car l'actuel contrat arrive à échéance le 31 décembre.
Gazprom, bras armé du Kremlin pour le gaz, versera à l'Ukraine 2,9 milliards de dollars de dettes et pénalités comme l'avait condamné la cour d'arbitrage de Stockholm en 2018.
Dans le même temps Donald Trump a promulgué la loi, votée récemment par le Congrès américain, mettant en place des sanctions contre les entreprises participant au chantier du gazoduc Nord Stream 2. Pour Washington, cet ouvrage va accroître la dépendance des Européens au gaz russe et, ainsi, renforcer l'influence de Moscou.

CRY FOR ARGENTINA, AGAIN

Rien ne va plus en Argentine.
Le président Alberto Fernandez a confirmé hier que le pays était « en défaut de paiement virtuel ».
« Nous ne pouvons pas faire face et payer les obligations qui tombent », a déploré M. Fernandez, qui a pris ses fonctions le 10 décembre et succédé au libéral Mauricio Macri.
Samedi, le Congrès a voté une loi d’urgence économique, entrant en vigueur lundi, qui prévoit, entre autres, une hausse de la fiscalité pour les classes moyennes et supérieures, des prestations sociales pour les plus défavorisés, et une taxe de 30 % sur les achats et autres dépenses en devises étrangères.

REVOIR C’EST VOTRE ARGENT

Bilan de l’année 2019 et perspectives 2020 sur l’économie et les marchés !
Avec nos Jedi de l’économie et de la finance, Pascale Seivy, responsable d’équipe chez Oddo BHF, Virginie Robert, présidente de Constance Associés, Denis Ferrand, directeur de Rexecode, Hervé Goulletquer, responsable de la stratégie à La Banque Postale AM et Emmanuel Lechypre. Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici.

J-8 POUR RÉDUIRE VOS IMPÔTS

Si vous investissez avant le 31 décembre dans un Groupement Foncier Forestier, vous bénéficierez l’an prochain d’une réduction d’impôt, en plus d’un investissement attractif et diversifiant.
Il s’agit d’un actif tangible, décorrélé des marchés financiers, et historiquement performant (les performances passées ne préjugent pas des performances futures).
Il n’est pas encore trop tard mais il faut se dépêcher.
Faites vite une demande d’information détaillée sur les Groupements Fonciers Forestiers

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Vendredi, le CAC 40 a terminé la séance en hausse de 0.82 % à 6 021 points, porté par la croissance américaine du troisième trimestre 2019 qui a été confirmée à +2,1 % en rythme annualisé. Ce chiffre est conforme à l'estimation précédente.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont terminé, eux aussi, en hausse de respectivement 0.28 % et 0.42 %. L'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan a été, à son tour, confirmé à 99,3 points en estimation définitive pour décembre, après avoir été annoncé à 99,2 en estimation préliminaire. Il ressort en forte hausse par rapport à son niveau définitif de mi-novembre, qui était de 96,8.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini à l’équilibre (+0.02 %), dans des volumes limités à deux jours de Noël.
Le CAC 40 est attendu cette matinée en légère contraction après sa clôture au-dessus de 6 000 points vendredi. À deux jours de Noël, les investisseurs n'attendent plus grand-chose au pied du sapin cette année, l'année boursière leur ayant déjà réservé un gain de plus de 27% depuis le 1er janvier.
Le Brent se négocie à 66.00 $ le baril contre 66.62 $ vendredi à la même heure. L'once d'Or est à 1 482.30 $ contre 1 476.70 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.1083 contre 1.117 vendredi dans la matinée.

ERRATUM

Quel nul alors. Je me suis trompé vendredi sur le nom de la première James Bond girl française, décédée la veille.
Il s’agit de Claudine (et non Claude) Auger.
Merci à tous les fans qui ont signalé cette erreur. Bizarremment que des hommes, et majoritairement des hommes nés avant 1950 et qui avaient donc plus de 14 ans au moment de la sortie du film…

ON S’EN FOUT ?

Le marché de Noël de Nice a été évacué samedi à cause d’une fausse alerte à la bombe : le plaisantin a reconnu une mauvaise blague, vraiment mais alors vraiment pas drôle ; Xi Jinping veut réécrire la Bible pour l’adapter à la ligne du Parti communiste (et ça ce n’est pas une blague) ; Donald Trump a dépensé plus en 3 ans de golf que la famille Obama en 8 ans de voyage; Alexandre Benalla est « pote » avec Guillaume Soro, ex-premier ministre ivoirien et désormais candidat à l’élection présidentielle de 2020 ; Les prétendants à la mairie de Paris multiplient les propositions en faveur de la bicyclette ; Inondations, vents violents, coupures d’électricité… la tempête Fabien a fait beaucoup de dégâts dans le sud de la France ; Incendies en Australie : au moins trois millions d’hectares ont été détruits par les flammes depuis septembre en Australie, tandis que la ville de Sydney se retrouve asphyxiée; Le bilan de l'éruption volcanique en Nouvelle-Zélande s'alourdit à 17 morts.

GAUTHIER MAES

Responsable media
meilleurplacement.com

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com