Le rebond des États-Unis

mercredi 17 juin
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 mois - Le 17/06/2020 à 07h11

Il fallait s'y attendre. Et c'est pour cela qu'on vous répétait de ne pas surréagir aux statistiques économiques désastreuses de la phase de confinement. Les indicateurs dans le déconfinement sont tout aussi spectaculaires. Mais toujours impossible de déterminer quelle lettre attribuer à la reprise aux États-Unis.

LES AMÉRICAINS CONSOMMENT À NOUVEAU

Hier les ventes au détail aux États Unis ont explosé à la hausse.
+17,7% en mai.
On n'avait jamais vu un chiffre pareil depuis 1992.
Les économistes ne prévoyaient qu'un rebond de 8,2%.
C'est donc une reprise forte, plus forte que prévue, qui semble se dessiner aux États-Unis.
Pour l'instant on est donc toujours dans une reprise en V.

MAIS

Une fois passé cet effet rattrapage, les avis divergent.
Et hier c'est la FED, la Banque centrale américaine, qui a jeté un froid.
Pour elle, l'incertitude sur l'avenir est significative.
Du fait d'un chômage qui remonte et qui risque de rester élevé longtemps.
Et de l'investissement des entreprises qui risque de marquer le pas.
Powell craint donc une rechute après le V.
Il est plus sur un \/\ , les trois premières branches du W.

SURTOUT QUE

Il y a toujours cette incertitude sur le virus.
La Chine est à nouveau touchée.
On ne parle pas de deuxième vague mais Pékin subit à nouveau des mesures de confinement ciblé.
Et on sent très bien que, partout dans le monde, on hésite à revivre comme avant de crainte d'un rebond de l'épidémie.

ET LE BALANCIER...

...continue sur les marchés.
On monte de 3% sur des espoirs de vaccin et de nouvelles liquidités.
Puis on reglisse sur des craintes de deuxième vague.

LA GUERRE...

...dont on ne parle pas.
Il y a eu 20 morts hier dans un affrontement entre deux pays.
Le problème c'est que ces deux pays sont...la Chine et l'Inde.
20 soldats indiens morts à la frontière, dans une région disputée d'Himalaya.
Si deux pays de 1,3/1,4 milliards d'habitants se rentrent dedans...

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

En une des Echos.
L'Europe.
"Bruxelles veut tourner la page de "l'Europe naïve"".
Il était temps.
On va plus taper sur les subventions des entreprises étrangères et continuer à taper sur les GAFA.

COMME PRÉVU

Le cycle de grogne sociale a démarré (s'est il jamais arrêté en France ?).
Comme prévu on démarre avec les soignants qui ont eu le statut de héros pendant la coronacrise, qui veulent passer au guichet. Et c'est justifié.
Mais cela ne va pas s'arrêter là.
Une à une, toutes les professions qui se jugent nécessaires ou utiles, vont demander plus d'argent, beaucoup plus d'argent.
Macron leur a promis un grand soir et un monde d'après enchanté, il faut tenir ses promesses.

MERKEL

La chancelière allemande a pris les choses en main.
Elle en fait une affaire personnelle.
Elle veut que le fonds de relance européen soit sur pied rapidement.
Elle se donne même une deadline : juillet.
Et c'est elle qui va convaincre les pays "frugaux".
La patronne.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Formidable alignement de planètes depuis le début de semaine.
D'abord, les annonces de la Fed.
Puis, les bons chiffres US de ventes au détail en mai.
Enfin, l'espoir que le Congrès américain vote une enveloppe de 1 billion de dollars (1 000 milliards).
Les indices boursiers ont apprécié.
Hier, le CAC 40, le Dow Jones et le Nasdaq ont gagné entre 1.75 % et 2.85 %.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini en baisse de 0.56 %, après avoir gagné près de 5% hier.
Le CAC 40, quant à lui, est attendu légèrement dans le vert cette matinée.
L'once d'Or se négocie à 1 729 $ contre 1 723 $ hier à la même heure.
Le Brent se négocie à 40.7 $ le baril contre 39.8 $ précédemment.
L'euro/dollar est à 1.128.

ON S'EN FOUT?

Avec "Black lives matter", on ne parle plus de #metoo; L'ex-responsable de la diversité attaque Morgan Stanley et l'accuse de l'avoir virée parce qu'elle voulait un plan plus généreux pour les minorités; Hidalgo veut des passages piétons sur le périph, il fallait y penser à cette idée, et elle veut que les Parisiens roulent à 30km/h, à quand les vélos et les piétons sur le périph?; Le titre d'un documentaire sur Arte ce soir est assez déprimant "On achève bien les gros"; Castaner a pensé à ce que des gendarmes, des policiers et lui, mettent un genou à terre devant le Ministère de l'Intérieur, il est temps qu'il parte; La tension est remontée entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, le temps des retrouvailles est déjà loin; Le prix de la vanille explose du fait de l'incertitude sur les récoltes.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com