Vendredi 08 décembre

L'emploi est une composante essentielle de l'économie d'un pays.
En temps normal.
Et plus encore pendant la période actuelle.
L'évolution de l'emploi a un impact majeur sur la croissance et sur l'inflation.
Tous les yeux seront tournés vers les chiffres de l'emploi US à 14h30.
Explications.

L'EMPLOI

Le chômage.
Donc les salaires.
Donc la consommation des ménages.
Donc la croissance.
Donc l'inflation.
Cette chaîne est simple à comprendre.

D'AUTRE PART

Le niveau de l'emploi a certes des conséquences, mais ce qui est aussi passionnant, ce sont les éléments qui influent sur le niveau de l'emploi.
C'est multidimensionnel.
La démographie a un impact sur l'emploi.
La technologie et l'IA aussi.
La croissance aussi bien sûr.
Les taux d'intérêt dont la hausse affecte les entreprises et donc les embauches.

ET EN CE MOMENT

On se pose deux questions majeures.
1. La croissance va-t-elle basculer vers une récession ? La consommation des ménages est donc suivie de très près et on a vu qu'elle est corrélée à l'emploi.
2. Les salaires vont-ils freiner la baisse de l'inflation ou la faire rebondir ?
Des réponses à ces questions dépendent, entre autres, les décisions des banques centrales sur les futures baisses de taux d'intérêt.

LA SITUATION

De nombreux pays sont en situation de plein-emploi ou proches du plein-emploi. Des États-Unis à l'Allemagne en passant par le Japon.
Pas la France, même si nous avons vu le chômage baisser vers les 7%.

AUX ÉTATS-UNIS

On assiste à un ralentissement de l'emploi.
On verra aujourd'hui si ça se confirme.
Mais pour 2024, il n'y a aucun doute, le chômage va rebondir.
Après la "grande démission" pendant laquelle les Américains ont découvert ce que la France pratique depuis des années, le fait qu'on peut être payé sans travailler, voici venu le temps de revenir travailler.
Parce que l'épargne Covid a été dilapidée.
Parce qu'il est impossible d'emprunter pour tenir plus longtemps compte tenu des taux.
Et il y a donc moins d'offres d'emplois non pourvues et il faut plus de temps pour trouver un job.

RETOUR À LA NORMALE

Donc.
En parallèle de ce qui n'est qu'une "détente" pour l'instant, et pas un retournement de tendance, les salaires ont commencé à marquer une pause.
Le pouvoir rebascule progressivement du côté des employeurs.
Et les entreprises ont décidé d'embaucher moins d'intérimaires pour la fin d'année du fait d'un ralentissement de la demande.
L'emploi est un élément fascinant.
Par ses causes.
Et par ses conséquences.
À suivre, de près, donc.

À PART ÇA ? QUOI DE NEUF ?

LE PRÉCÉDENT RUSSE

L'annexion de la Crimée en 2014 et la guerre récente en Ukraine donnent des idées à des pays qui se disent que, finalement, c'est une bonne idée d'annexer une partie de territoire d'un pays voisin.
Au tour du Venezuela de vouloir annexer une partie du Guyana avec ses richesses pétrolières.
Après avoir organisé un "référendum" sur l'Essequibo, Nicolas Maduro se demande comment mettre la main sur cette région.
Le début d'une longue série de conflits territoriaux ?

LE REBOND DE LA SEMAINE

Le yen.
Le yen qui était au fond du trou du fait de taux d'intérêt extrêmement bas.
Rappelons que le Japon est un des rares pays à n'avoir pas suivi la voie de la hausse des taux pour combattre l'inflation.
Mais le gouverneur de la Banque du Japon a tout de même évoqué la possibilité d'une hausse.
Et le yen a rebondi à son plus haut niveau depuis 3 mois.
L'expérience japonaise est intéressante.
Car de nombreuses études pointent le fait que l'inflation aurait pu rebaisser de la même façon en Europe sans une hausse des taux aussi fulgurante.
C'est évidemment notre opinion.

C’EST QUOI LES MEILLEURS ?

Mieux Vivre Votre Argent vient de décerner ses Grands Prix PER (Plan Epargne Retraite).
Ce classement tombe à pic puisque vous pouvez (et vous devez, quel que soit votre âge) verser dans un PER avant la fin de l’année pour bénéficier d’une réduction d’impôt, et surtout pour vous construire un complément retraite.
La médaille d’Or revient à Spirica, numéro un des contrats Internet et toute catégorie confondue (57 PER classés).
Et la médaille d’argent des contrats Internet est pour notre contrat Meilleurtaux Liberté PER, assuré d’ailleurs par Spirica.
Et Mieux Vivre Votre Argent souligne les qualités du contrat : sans frais d’entrée, des frais de gestion au plus bas sur les unités de compte (0,5%), un fonds euro plus rentable que la moyenne (2,3%* en 2022 contre 1,9% en moyenne), plus de 700 supports pour diversifier, et last but not least : une gestion pilotée pour laquelle notre comité d’investissement gère votre allocation dans le temps selon votre profil.
>> Obtenez plus d’informations sur Meilleurtaux Liberté PER, assuré par Spirica, et souscrivez en ligne

REVOIR

Notre dernier épisode de « Attention pépite ».
J’y ai interviewé Jean-Michel Karam, le fondateur de Memscap, spécialisé dans les semi-conducteurs basés sur une technologie révolutionnaire dont il est le leader, les « MEMS ».
Une vraie « pépite », qui a été conseillée en début d’année dans le cadre de notre abonnement de coaching boursier, et qui a réalisé en quelques mois un parcours boursier digne des plus belles recovery.
Et comme toujours un échange passionnant avec un dirigeant, fondateur de son entreprise et qui nous raconte les difficultés qu’il a dû surmonter avant de connaître la réussite.
À ne surtout pas manquer !
>> Découvrez  l’interview du dirigeant de Memscap

C'EST VOTRE ARGENT EXCEPTIONNEL

Faut-il continuer à acheter la Bourse ?
Faut-il acheter de l'or, du bitcoin ou des obligations ?
Pourquoi les taux long terme baissent alors que les taux court terme ne baissent pas ?
L'Inde est-elle la vedette de 2023 ?
Comment la France a-t-elle sauvé la notation de sa dette ?
Avec nos Jedi de l’Économie et de la Finance.
Ana Boata d'Allianz Trade, Sébastien Lalevée d'Arbevel, Léa Dunand Chatellet de DNCA.
À ne pas manquer.
Sur BFM Business, ce soir à 20h et en replay samedi à 9h, et dimanche à 11h et 21h.
Et en podcasts sur toutes les grandes plateformes

DU CÔTÉ DES MARCHÉS…

Par Dorian Abadie, Analyste Bourse, Meilleurtaux Placement.
“C’est une séance très attendue par les investisseurs. Au programme : la croissance japonaise du troisième trimestre, l’inflation allemande de novembre et le traditionnel rapport mensuel sur l’emploi américain. Il sera dévoilé à 14h30 et devrait provoquer un regain de volatilité sur les marchés. Le consensus table sur 180 000 créations d’emplois dans le secteur privé, hors agriculture, contre 150 000 en octobre. Un résultat inférieur devrait soutenir la hausse des paniers d’actions, signe d’un ralentissement de l’économie et de baisses des taux américains dans les prochains mois. Le taux de chômage est attendu stable, à 3,9% de la population active. Cette publication sera la dernière pouvant influencer la réunion de politique monétaire de la Fed, mardi et mercredi prochains.
Ce matin, le CAC 40 ouvre en petite hausse : +0,17% à 7 441 points (+1,4% sur la semaine).
En Asie, la Bourse de Tokyo perd 1,68%, à 32 308 points.
Le Brent s'échange à 75,54$ (+0,75%).
L'once d'or se négocie à 2 028,9$ (-0,06%).
L'euro/dollar évolue à 1,077$ (-0,09%).”

ON S'EN FOUT?

Selon le classement Bloomberg, les familles les plus riches du monde ont vu leurs fortunes augmenter de 1500 milliards $ en 2023 avec, notamment, l'explosion des fortunes du Golfe ; Apple veut fabriquer un quart de ses iPhones en Inde ; L'agence de notation Moody's a recommandé à ses employés en Chine de rester planqués chez eux avant de baisser la notation de la dette chinoise ; Nikki Haley a encore "remporté" le quatrième débat pour l'investiture Républicaine, des débats auxquels Trump refuse de participer ; Le fonds américain Arctos a acheté 12.5% du PSG sur une valorisation de 4 milliards de $, beaucoup d'argent pour un club qui perd beaucoup d'argent ; À partir du 1er avril, il n'y aura plus de carte verte d'assurance à coller sur le pare-brise ; Le titre du jour dans le Parisien : "Immobilier : les négociations se généralisent et accentuent la baisse des prix" ; Attal a réussi son examen : 7 français sur 10 approuvent ses mesures selon le Figaro, l'Attalmania continue ; Notre-Dame rouvrira ses portes dans un an jour pour jour ; Il va falloir télétravailler au maximum pendant les JO pour laisser les transports aux touristes ; Mélenchon se sent "abandonné" par la communauté juive, interdit de rigoler ; Vivendi revient dans le CAC 40 six mois après l'avoir quitté et remplace Worldline ; Je vous souhaite un excellent week-end ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

A découvrir également

  • visuel-morning
    L’or explose ! Comment en profiter facilement et à moindres frais ?
    05/04/2024
  • visuel-morning
    La valeur qui fait parler : Reworld Media
    02/04/2024
  • visuel-morning
    Mauvaise nouvelle : la réduction d’impôt de 25 % pour les FIP et FCPI, c’est fini !
    01/03/2024
  • visuel-morning
    Dans quelles villes obtient-on le meilleur rendement immobilier en 2024 ?
    01/03/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt