Lundi 12 septembre

Je me plaignais du manque de mouvement sur les marchés et voilà qu'on a eu une belle variation vendredi et ce matin en Asie. Enfin. Je n’en pouvais plus des journées de hausse de 0.03% suivies de journées de baisse de 0.04%. Enfin un mouvement, quel qu’il soit, de plus de 1%. Une baisse de plus de 2% aux Etats-Unis. Une première depuis des mois.

LE PRÉTEXTE DES TAUX D’INTÉRÊT

Le prétexte, on le connaît : la crainte d’une hausse des taux imminente, peut-être même à la réunion du 26 et 27 septembre. Je dis le prétexte car en fait le marché semblait mûr depuis quelques semaines pour une correction à la baisse. Le consensus n’attend pas de hausse des taux en septembre mais vous savez bien que le consensus a toujours tort. 85% des économistes sondés par le Financial Times ne croit pas à une hausse en septembre. C’est pour cela que je ne serai pas surpris qu’elle se produise.

CURE DE DÉSINTOXICATION

Mais le but de la FED aujourd’hui, est de préparer les marchés à une possibilité de hausse, de les habituer au fait qu’ils ne pourront pas toujours compter sur leur dope monétaire et qu’ils vont devoir commencer à envisager une cure de désintoxication. D’où la réaction épidermique de nos investisseurs accros. Il est évidemment trop tôt pour parler de retournement de tendance. Beaucoup trop tôt. Il suffirait de deux déclarations rassurantes de membres de la Banque centrale pour que nos junkies retrouvent leurs paradis artificiels.

LES ÉLECTIONS ENTRENT SUR LES MARCHES

Mais ce week-end un autre évènement s’est produit. Avec les interrogations sur la santé d’Hillary Clinton, la campagne présidentielle américaine est devenue à deux mois des élections, à peine un sujet sur les marchés. Ce qui n’était pas le cas auparavant. Tous les scénarios redeviennent possibles. Trump va surfer sur la pneumonie de Clinton; il utilise l'argument de la fragilité de la santé de Clinton depuis des semaines. Les démocrates vont prier pour qu'elle tienne encore 57 jours. Entre la FED et Clinton, on va peut être enfin sortir de la torpeur estivale.

LA CLAQUE DU JOUR

Samsung. Le cours de l'action s'est effondré ce matin. Le fabricant a demandé à TOUS les utilisateurs de Galaxy Note 7 de les éteindre pour éviter une explosion. Et quand Samsung ne va pas, c'est l'indice de Séoul et le won qui baissent.

JE VOUS INVITE

à voir en replay l'émission C'est Votre Argent de ce week end sur BFM Business. Nous avons eu un échange passionnant sur la semaine avec Emmanuel Lechypre, Laurent Berrebi de Global Macro Finance, Sébastien Faijean d'ID Midcaps, Christian Bito de CBT Gestion et Pauline Tattevin. Et la success story de Direct Énergie racontée par son fondateur Xavier Caïtucoli était passionnante. Et en plus vous avez droit à des conseils sur des valeurs.

JE N'AIME PAS LES RICHES

Il y a un domaine où Hollande a fait preuve d'énergie et de constance. Un seul. La lutte contre les "riches". Et rappelez vous, pour lui, un riche c'est quelqu'un qui gagne plus de 4000 euros par mois. Ce sont ces "riches" qui ont absorbé la hausse des impôts et ce sont eux également qui sont exclus des baisses des impôts. 4000 euros par mois. Pas plus.

LE CARTON DU JOUR

Peu d'entre vous ont entendu parler de Bridgewater et de Ray Dalio. Ray Dalio c'est le gérant de hedge fund de 67 ans qui gagne entre 500 millions de dollars et près de 2 milliards de dollars par an, année après année depuis plus de 15 ans. Bridgewater, le plus gros hedge fund du monde. 154 milliards de dollars sous gestion. Malgré une performance médiocre de son fonds phare cette année, Pure Alpha, Bridgewater vient de lever 22 milliards de dollars. Il faut dire que sur les 15 dernières années, la performance moyenne a été de 9%.

11 SEPTEMBRE

15 ans déjà.

DU COTE DES MARCHÉS

ça tangue. Le S&P a perdu 2.5% vendredi et il baisse hors séance de près de 1%, la Chine baisse de 2% comme le Japon, Hong Kong de près de 3%. Sur les monnaies c'est plutôt calme avec un euro à 1.12. L'autre évènement c'est la remontée, toute relative quand même, des taux d'intérêt avec le taux à 10 ans Allemand qui est symboliquement repassé au-dessus de 0%.

ON S'EN FOUT?

La commission Européenne va retirer à Barroso tous ses privilèges d'ancien président de la commission du fait de son embauche chez Goldman Sachs; cessez-le-feu ce soir en Syrie grâce à un accord entre la Russie et les Etats-Unis (ça on ne s'en fout pas du tout...); Yann Barthés commence ce soir sur TMC et on a l'impression que c'est l'évènement du siècle; Le Parisien affiche en une de sa nouvelle formule le " vrai couple présidentiel": Hollande-Royal; Les frondeurs du PS se sont réunis ce week end; Le dalaï-lama est à Paris, il va encore se marrer sans qu'on comprenne pourquoi; il va falloir choisir entre Braquo 4 et le Clan des Siciliens ce soir.

VOILA C'EST TOUT
BONNE JOURNEE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

A découvrir également

  • visuel-morning
    La bulle de l’IA est-elle sur le point d’exploser ?
    28/06/2024
  • visuel-morning
    Le Top / Flop des valeurs de la semaine par Euroland Corporate
    04/07/2024
  • visuel-morning
    Séparation, décès, indignité : la loi du 31 mai 2024 au service d’une justice patrimoniale
    20/06/2024
  • visuel-morning
    Interview d’un expert immobilier : « il y a trois catégories de SCPI, deux vont très bien »
    13/06/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt