Les marchés déboussolés

jeudi 19 mars
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 mois - Le 19/03/2020 à 08h34

On assiste à une débandade qui touche les actions mais qui touche aussi les "valeurs refuges". Signe d'un problème majeur de fonctionnement des marchés. On ne peut pas répéter dans tous les pays que "nous sommes en guerre", et laisser les marchés ouverts. C'est une aberration.

DE L'EXUBÉRANCE IRRATIONNELLE...

Jusqu'au 19 février, nous étions dans une exubérance irrationnelle.
Avec des valorisations absurdes.
Et des marchés qui montaient uniquement parce qu'il y avait "trop" de liquidités et parce que les banques centrales "garantissaient" les investisseurs contre une chute de la Bourse.
Une fable racontée par beaucoup et avalée par tous.
Nous l'avons dit, et répété, et répété encore, et encore répété au risque d'être passés pour des rabat-joie.

...À LA PANIQUE IRRATIONNELLE

Nous sommes entrés en phase de panique.
C'est normal.
Nous mélangeons tout.
Notre peur du virus nous empêche de réfléchir rationnellement.
C'est normal.
C'est la panique.
Au cœur d'une crise, il est difficile de raisonner clairement et de voir une issue.

QUAND LES MARCHÉS...

...étaient au plus haut, personne ne voyait de risque.
Quand les marchés s'effondrent, personne ne voit d'issue.
Et tout le monde tente de se ruer vers la sortie ...

ON LIQUIDE

Tout.
Les actions.
Mais aussi l'or.
Et, plus grave, les emprunts d'État.
Les taux remontent.
Surtout pour les pays à risque comme l'Italie.
On est bien sûr très très très loin des niveaux de la crise de 2008 et de la crise de l'euro.
Car les banques centrales sont là.
Mais on panique quand même.

LES TAUX D'EMPRUNT...

...remontent en France où ils sont passés positifs à 0.40%, en Italie à 2.45%, ou encore en Espagne à 1.25%.
En Allemagne, le taux à 10 ans reste encore négatif, mais de "seulement" -0.20% alors qu'on était en dessous de -0.70% il y a encore quelques jours.
Même si dans l'absolu les niveaux d'emprunt des états restent faibles, très faibles même par rapport aux niveaux historiques, cela traduit une véritable inquiétude.
On s'inquiète à la fois de la récession, mais aussi des déficits gigantesques qui vont se créer et du surendettement massif qui explose.

ET POUR AJOUTER...

...à la panique générale, les Saoudiens continuent de déstocker leur pétrole à des cours délirants.
Aveuglés par leur volonté de punir la Russie, mais aussi l'Iran et l'industrie du pétrole de schiste américaine, ils ont fait chuter le pétrole de plus de 20%.
Le pétrole Brut WTI se traite un peu au-dessus de 22$.
Du jamais-vu depuis près de 20 ans.

MAIS ON NOUS EXPLIQUE...

...quand même que tout va bien, que les marchés fonctionnent parfaitement et qu'il ne faut pas fermer les marchés de peur...que cela crée une panique.
C'est drôle non ?
On n'est pas déjà en pleine panique ?
Toutes les entreprises sont disponibles, et donc vulnérables, à des prix cassés.
Il n'y a plus qu'à se servir, c'est presque gratuit.

QUE FAIRE DANS CES MARCHÉS ?

1. Si vous n'êtes pas un pro ou un passionné, surtout ne pas y toucher, rester en dehors, mais observer, car nous vivons l'histoire.
2. Si vous êtes un particulier avec un portefeuille d'actions en direct ou des unités de comptes actions sur votre contrat d'assurance-vie, surtout ne pas toucher à votre portefeuille.
3. Si, comme beaucoup de nos clients, vous êtes 100% ou presque en fonds euros (rappelez- vous comme certains se sont moqués de vous parce que vous étiez trop prudents et que vous n'investissiez pas dans "l'économie réelle"), vous pouvez entrer doucement, progressivement, sur les marchés en mettant dans votre contrat d'assurance vie des unités de compte.

POUR LES "TRADERS"...

...qui connaissent les marchés, nous avons conseillé de se constituer une position en "tiers" à l'achat sur le CAC, un tiers en dessous de 4600 points, un tiers en dessous de 4200 points et un tiers en dessous de 3800 points.
Maintenant il faut attendre.
Et surtout ne pas paniquer.

À CHAQUE FOIS...

...que je répète : "fermez les marchés", je pense aux frères Duke dans "Un fauteuil pour deux" qui hurlaient "Rouvrez les marchés !". Un film à revoir absolument dans cette période tristounette.

LE TTSO DE LA SEMAINE

"Etat d'urgence sanitaire"
" Ce mercredi après-midi en Conseil des Ministres, le gouvernement présentait un projet de loi instaurant un "état d'urgence sanitaire". Principale disposition : accorder au Premier Ministre le pouvoir de prendre par décret des mesures "limitant la liberté d'aller et venir, la liberté d'entreprendre et la liberté de réunion et permettant de procéder aux réquisitions de tout biens et services nécessaires"... Un peu au-delà d'une amende à 135€.
Toute prolongation de l'état d'urgence sanitaire au-delà de 12 jours devra être autorisée par la loi. En 2015, l'état d'urgence (post attaques terroristes) avait été prolongé 6 fois (jusqu'à fin 2017) et certaines de ses dispositions exceptionnelles avaient été intégrées au droit commun. "
N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a terminé la journée d’hier en perte de 5.94 % à 3 754 points, dans une séance que certains analystes pourraient qualifier de cauchemardesque : Total a perdu plus de 13 %, Safran presque 17 % et Airbus plus de 20 %.
Outre-Atlantique, malgré les annonces démesurées des autorités (moyens illimités pour la Maison-Blanche et la Fed), le Dow Jones et le Nasdaq ont perdu respectivement 6.30 % et 4.70 %. A noter que le Dow Jones est ainsi passé sous le niveau auquel il évoluait le jour de l'arrivée au pouvoir du Président Trump, le 20 janvier 2017.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a perdu 1.04 %, pénalisé par un recul du secteur technologique.
Le CAC 40 est attendu ce matin à l’équilibre, après les nouvelles mesures annoncées par la Banque centrale européenne (BCE) : un nouveau programme d'achat d'obligations de 750 milliards d'euros, portant à 1 100 milliards ses achats d’actifs prévus sur les marchés cette année.
Le Brent se négocie à 25.83 $ le baril contre 28.95 $ hier à la même heure. L'once d'Or est à 1 491.60 $ contre 1 511.50 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.0908 contre 1.1012 hier dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

D'après Christopher Dembik de Saxo, les entreprises mettent fin précipitamment aux périodes d'essai, bonne ambiance; Trump veut distribuer 1 000 $ par américain, par hélicoptère; Agnès Buzyn a craqué; Tesla a chuté de plus de 65%; Selon le Directeur général de la santé, "il ne sert à rien de porter des masques dans la rue", laissez-les aux soignants qui en ont besoin...; La Chine vient nous aider, on a besoin de ses masques et de son gel; Le délire du complotisme sur le coronavirus enfle sur le web; Je vais commencer la série "The plot against America" adaptée du livre de Philip Roth; Les États-Unis et la Chine sont à nouveau au bord de la crise de nerfs du fait de l'expulsion des journalistes US; On sent que ça se tend dans les familles après deux jours de confinement (je suis ça de près).

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com