No : 391 - Yes : 242

mercredi 13 mars
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 an - Le 13/03/2019 à 07h02

Ce n'est pas une défaite.
C'est une déroute.
Sans surprise, le plan Brexit de Theresa May a été rejeté massivement.
Le sujet de la frontière irlandaise reste un des sujets principaux d'achoppement.

ENCORE DEUX VOTES

Le Parlement va devoir voter aujourd'hui.
Et à nouveau demain.
Pour rejeter l'hypothèse d'un no-deal Brexit.
Puis pour demander un délai à l'Union Européenne.
Quelle farce ce Brexit.

TROIS ANS POUR ÇA

Trois ans de négociations.
Trois ans d'atermoiements.
Trois ans de crise politique.
Pour se retrouver au point de départ.
Il n'y a toujours pas d'accord sur le Brexit.
Il n'y a pas même vraiment d'accord pour le Brexit.
À quoi va servir le délai supplémentaire?
À obtenir des concessions de la part de l'Union Européenne sur la frontière irlandaise.
Si ce n'est pas le cas, des élections anticipées ou un nouveau referendum devront être envisagés.

LE SCANDALE DU JOUR

32 personnes, dont des acteurs et des célébrités, ont été inculpées.
Pour avoir versé des pots-de-vin.
Pour avoir falsifié des dossiers d'admission.
Pour faire entrer leurs enfants dans des universités prestigieuses comme Georgetown, Stanford ou Yale.
25 millions de $ ont été versés au total de 2011 à 2018.

ÇA PATINE

On entend moins parler des négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis.
La raison est simple: elles patinent.
Le représentant américain a indiqué hier qu'il y avait encore des "majors, majors issues that needed to be resolved".
Les deux pays doivent trouver un accord pour sauver la face et rassurer les investisseurs tout en sachant que sur la durée, ils ne peuvent pas se mettre d'accord et qu'ils sont entrés dans une guerre froide de longue durée.
Pas simple.

LE MYSTÈRE JAPONAIS

L'exemple japonais illustre un des grands paradoxes économiques du moment.
Malgré un vrai plein-emploi, avec un taux de chômage à 2.5%, l'inflation ne décolle toujours pas.
Depuis 30 ans.
Malgré des multiples plans de relance.
En janvier elle est seulement de 0.4%.
Un vrai mystère.

LES GÉRANTS PRENNENT LEURS PROFITS

C'est une première depuis longtemps.
Les gérants de fonds américains réduisent leur exposition aux valeurs technologiques.
Il y a un an, c'étaient leurs valeurs préférées.
On est au plus bas niveau de détention depuis 3 ans.
Il faut dire que le secteur a surperformé le marché de plus de 50% en 10 ans.

QUE FAIRE AVEC SES ACTIONS ?

Vous aussi vous vous demandez ce qu'il faut faire avec vos fonds d'actions ?
Il y a deux mois, les investisseurs paniqués par la chute des marchés actions nous demandaient s'il fallait fuir la Bourse dans leur PEA et assurance-vie. Aujourd'hui, ceux qui ont suivi nos conseils et n'ont pas paniqué ont pu profiter d'un exceptionnel rebond de début d'année... et se demandent s'il faut en profiter pour vendre. D'autres se demandent si le krach n'est pas derrière nous et hésitent à racheter. Alors, quelle attitude adopter avec ses placements en actions en 2019 ?

OH MY GOD

L'Europe nous a lâchés.
Elle n'établira pas de taxe GAFA.
Nous voilà donc seuls, avec nos petits bras, face aux États-Unis.
Et Trump n'est pas content.
Il promet déjà des mesures de rétorsion contre la France qui a pris la décision, seule, de taxer les GAFA.
On est mal, on est mal.

LE JACKPOT

5.6 milliards €.
C'est ce que va verser la Banque de France à l’État.
En impôts sur les bénéfices et en dividendes.
Il faut dire que la Banque de France, du fait de la politique de rachats d'emprunts d'états de la Banque centrale européenne, détient un portefeuille massif.
Rappelons que le total de bilan de la Banque de France dépasse les 1000 milliards €, un peu moins de la moitié de la dette française.
Le délire.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a terminé à l’équilibre quelques heures avant un nouveau vote décisif sur le Brexit, qui s’est traduit, dans la soirée, par un rejet. L’indice phare de la Bourse de Paris a clôturé la séance à 5270 points en hausse de 0.08 %. Alors qu'un nouveau vote sur le « no-deal-Brexit » est attendu dans la journée, le CAC 40 devrait évoluer ce matin autour de l'équilibre.
Le Dow Jones a reculé de 0,38% à 25 554 points, pénalisé pour la deuxième séance de suite, par Boeing. La liste de pays interdisant le vol des 737 Max 8, dont un exemplaire s'est écrasé ce week-end, ne cesse de s'allonger. L'indice Nasdaq Composite a gagné 0,44% à 7591 points. Les investisseurs ont été rassurés par l'annonce d'une inflation faible en février, qui conforte le ton accommodant adopté par la Fed.
L’Or gagne 1 % à 1302.90$ l’once contre 1290 $ par rapport à la veille au matin. La parité de l'eurodollar stabilise à 1.1283 en hausse de 0.18 % et le Brent gagne 0.27 % à 66.94 $.

ON S'EN FOUT?

Un immeuble neuf sur la Croisette est commercialisé de 29,000 à 89,000€ le m2; Les ventes de Bordeaux en Chine, leur premier marché, ont chuté de 22% (les Échos); Jour de fête en Suisse aujourd'hui avec la mise en circulation d'un nouveau billet de 1000 francs suisses, plus pratique pour faire ses courses; C'est la ruée à la candidature pour la Mairie de Paris, voilà Bournazel et Gantzer qui se joignent à la course; Sortie d'un livre d'un collaborateur du Parisien sur les péchés capitaux des politiques: Hollande : l'orgueil, Philippe et Sarkozy : la colère, Hulot : la paresse, Darmanin : l'envie, Valls : l'ambition, le Pen : l'avarice; Les Français ne dorment pas assez : 6h42 seulement, un record de baisse; Les habitants d'Aix-en-Provence sont les plus à l'aise avec le sexe, avant Paris et Boulogne-Billancourt (la présence du bois sûrement) selon un sondage du site eDarling; Maduro donne 72 heures aux diplomates américains pour quitter le Venezuela, la situation s'enlise;
Gros succès et super ambiance hier pour la présentation dans l'agence de MonFinancier Paris de "La révolution économique", merci !


Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com