Vendredi 01 mars

Après le palier et le rebond temporaire de fin d'année de l'inflation, la voici qui reprend le chemin attendu : la baisse.
Aux États-Unis.
En Europe.
En France.
Il n'y a plus que la BCE pour croire que l'inflation ne baisse pas.

2.4%

L'inflation en janvier aux États-Unis.
Après 2.6% en décembre.
Rappelez-vous la panique quand elle avait atteint 7.1% en juin 2022, quelques semaines après l'invasion de l'Ukraine.
Il n'y a plus d'inflation.
Même aux États-Unis alors que l'économie reste forte et qu'ils sont en situation de plein-emploi.

ET EN ZONE EURO

Même combat, ou même reddition.
2.7% en Allemagne après 3.1% en janvier.
Malgré des prix de services en hausse de 3.4% du fait de la hausse des salaires, 6% de hausse en 2023.
Pour la France, l'inflation est en baisse à 3.1% après 3.4% le mois précédent.

POUR LA FRANCE

C'est un retour au taux de...septembre 2021, post "rattrapage post-Covid", mais pré-invasion en Ukraine.
On attend ce matin un taux dans la zone euro qui devrait chuter de 2.8% à 2.5%
Les prévisionnistes baissent leurs estimations pour 2024 à 2.3% en zone euro et 2.1% en 2025.

LES FAMEUX 2%

Ils sont donc là.
Je rappelle encore et toujours qu'il n'y a absolument AUCUN fondement académique pour cette obsession des banques centrales d'un taux d'inflation à 2%. Aucun.
Mais les mauvaises croyances ont la peau dure.

ALORS ???

Qu'attend la BCE pour baisser ses taux ?
Je ne sais pas.
Je ne sais plus.
Je suis perdu (je cite Michel Fugain dans "Fais comme l'oiseau, oui je sais, Ok !....)
Elle attend peut-être que la zone euro entre en récession durable.
Mais il sera trop tard.
On a relevé les taux trop tard, on a relevé les taux trop hauts, et on va les baisser trop tard.
On ne change pas une stratégie qui perd à tous les coups.

À PART ÇA ? QUOI DE NEUF ?

LES ALLEMANDS SE RAPPROCHENT-ILS...

... du modèle français ?
J'adore ce titre des Échos sur l'Allemagne.
Le modèle français ce sont...les grèves !
Et les Échos révèlent que quand les syndicalistes allemands veulent exprimer le fait qu'il faut être plus combatif, leur slogan est "Il faut apprendre le Français".
Dommage que ces "exportations" françaises ne rapportent pas grand-chose à notre balance commerciale.
L'Allemagne a néanmoins beaucoup d'efforts à faire pour nous rattraper car 80% des salariés allemands n'ont jamais fait grève.
Nous devrions commercialiser des stages de grève à la SNCF en allemand.

TOUJOURS PAS DE REDÉMARRAGE

En Chine.
5ème mois consécutif de contraction de la production industrielle.
L'indicateur est toujours en dessous de 50, niveau en dessous duquel on est en contraction d'activité.
La consommation repart du fait du Nouvel An mais ce n'est pas encore le rebond espéré.
Les mesures prises par le gouvernement restent insuffisantes et les appels aux plans de relance et de soutien se multiplient.
Là encore, nous pourrions exporter le savoir-faire français en plans de relance, de soutien, de résilience, et les boucliers.

LA TRÈS BONNE NOUVELLE DU JOUR

La prorogation par Generali de son offre à taux boosté sur le fonds euros garanti Netissima, disponible dans notre contrat d’assurance-vie sans frais d’entrée Meilleurtaux Allocation Vie.
Il a versé 3,10% en 2023.
Et pour 2024 et 2025, vos versements bénéficieront d’un rendement additionnel de 1,5% pendant 2 ans !
Ce qui donne donc un rendement cible de 4,6%* par an !
Face au très grand succès de cette offre qui devait initialement s’arrêter le 29 février, Generali l’a reconduite pendant 2 mois.
Pour en bénéficier, il faut faire un versement sur le fonds euros avant le 30 avril 2024.
>> Recevez une information détaillée sur le fonds euros Netissima à 4,6%* en 2024 et 2025

C'EST VOTRE ARGENT EXCEPTIONNEL

La Bourse va-t-elle battre de nouveaux records ?
Faut-il acheter du bitcoin ?
L'Intelligence artificielle va-t-elle faire la pluie et le beau temps en Bourse ?
Les chiffres de l'économie française.
L'Europe est-elle dépendante des États-Unis ?
Japon, Corée du Sud : la planète vide ?
Avec nos Jedi de l'économie et de la finance, Virginie Robert de Constance et Associés, Sébastien Lalevée d'Arbevel, Denis Ferrand de Rexecode et Christopher Dembik de Pictet AM
A ne pas manquer.
Sur BFM Business, ce soir à 20h et en replay samedi à 9h, et dimanche à 11h et 21h.
Et en podcasts sur toutes les grandes plateformes

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Dorian Abadie, Analyste Bourse Meilleurtaux Placement.
"Le CAC 40 a clôturé le mois de février en légère baisse hier soir : -0,34% à 7 927 points. Un mois marqué par une hausse de 3,5% pour l’indice français, et par de multiples records.
Ce vendredi sera chargé en nouvelles données. Les indices d’activité industrielle PMI seront à l’honneur. Comme ces derniers mois, la tendance devrait être nette : léger rebond de l’activité en zone euro, mais des industries globalement au tapis, surtout en Allemagne. Temps fort de la fin de matinée, l’inflation européenne sera publiée à 11h. Tous prix confondus, le marché s’attend à un taux de 2,5% sur un an en février, contre 2,8% en janvier, confirmant le ralentissement des derniers mois.
Du côté des entreprises, Vallourec et Maurel & Prom publieront leurs résultats annuels, c’est bientôt la fin de la saison des résultats.
Ce matin, le CAC ouvre en gain de 0,42%, à 7 960 points.
En Asie, la Bourse de Tokyo finit en hausse d’1,90%, à 39 910 points.
Le Brent s'échange à 82,2$ (-1,38% vs hier matin).
L'once d'or se négocie à 2 047,1$ (+0,49%).
L'euro/dollar évolue à 1,081$ (-0,18%)."

ON S'EN FOUT ?

Nouveau record historique sur le Nasdaq, tiré par l'Intelligence Artificielle ; Poutine agite la menace de guerre nucléaire et compare, sans le citer, Macron à Napoléon dans la campagne de Russie, notre président doit être content d'être comparé à Napoléon ; Le patronat pousse à la création d'un CDI senior pour booster l'emploi des seniors, sa fin sera déterminée par l'âge du départ à la retraite à taux plein ; 4 ans de suspension pour Paul Pogba par le tribunal antidopage italien ; Il y aurait un projet de "village saoudien" pour les JO sur le site des Invalides...et une tente libyenne devant l’Élysée ? ; Le titre du jour dans Le Figaro : "Près d'une agression chaque minute en France" : 444 700 victimes de violences physiques enregistrées en 2023, +60% en 8 ans ; L'obésité touche une personne sur huit dans le monde ; Marion Maréchal a été aspergée de bière au Salon de l'Agriculture, elle a répondu en disant qu'elle va "continuer à mouiller sa chemise" ; La confession du jour de Vincent Lindon : "Si je n'avais pas vu un psy quand j'étais jeune, je serais dans un asile" ; Sur ce, je vous souhaite un excellent week-end ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

*HORS FISCALITÉ. HYPOTHÈSE DE RENDEMENT NET DE FRAIS DE GESTION PRÉSENTÉE À TITRE INDICATIF : SCÉNARIO NON GARANTI VALABLE EN CAS DE MAINTIEN DU TAUX DU FONDS EN EUROS POUR 2024 ET 2025 + UNE BONIFICATION DE 1,50%. POUR TOUS VERSEMENTS (HORS PROGRAMMÉS) EFFECTUÉS EN FÉVRIER 2024 SUR LE FONDS EN EUROS. LES PERFORMANCES PASSÉES NE PRÉJUGENT PAS DES PERFORMANCES FUTURES ET NE SONT PAS CONSTANTES DANS LE TEMPS.

A découvrir également

  • visuel-morning
    Placement : Tout le monde peut investir dans le luxe !
    29/03/2024
  • visuel-morning
    La valeur à la traîne : Crossject
    05/04/2024
  • visuel-morning
    Dates, barème, réduction… ce qui change pour la déclaration de revenus 2024
    22/03/2024
  • visuel-morning
    SCPI : après les baisses de 2023, qu’attendre de 2024 ?
    22/02/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt