services

questions d'argent

Consultez toutes les questions d'argent

Cliquez sur la catégorie à afficher

Sélectionner la catégorie à afficher

Selectionnez la catégorie
Question : Placement Retraite
Retraite
03/07/2020
Bonjour
Quels types d'investissements recommenderiez-vous a quelqu'un sur le point de prendre sa retraite et avec quelques dizaines de milliers d'euros de cote ?
Merci beaucoup
Mehdi [+]
Question : Transfert Madelin PER
Retraite
25/06/2020
Bonjour,
j'ai un placement en loi Madelin avec pres 50000€ à la MACSF
j'ai ouvert un PER l'année dernière !
est ce judicieux de transférer mon Madelin sur le PER qui a mon sens à plus de souplesse ,si oui avec quel profil ?j'ai 63 an,et suis kinésithérapeute ,donc 4 ans pour avoir un taux plein.
Cordialement
JP SABAT [+]
Bonjour JEAN
Les transferts de Madelin sont en principe possibles mais il faut voir si le PER que vous avez ouvert les acceptent. Ce produit est relativement nouveau et tous les assureurs ne sont encore pas prêt à recevoir des transferts.
Concernant le profil, l'idéal est de pouvoir faire de la gestion libre, et éventuellement un profil très sécuritaire car vous êtes proche de la retraite (mais tout dépend de votre tempérament).
Bonne journée
Question : Dispositif carrière longue
Retraite
28/04/2020
Bonjour, je me permets de vous questionner pour savoir quelles sont les conditions pour bénéficier du dispositif carrière longue lorsqu’on est né en août 1965 ? (J’avais déjà cotisé 11 trimestres - dont 4 de service militaire - au 31/12/1985, année de mes 20 ans). Infiniment merci à vous. Guy [+]
Bonjour Guy,
Pour les personnes nés en août 1965, pour bénéficier du dispositif carrière longue il faut :
- Avoir commencé à travailler avant 20 ans
- Pour partir entre 58 et 60 ans : avoir validé 5 trimestres à la fin de l'année des 16 ans, et 177 en fin de carrière
- Pour partir entre à 60 ans : avoir validé 5 trimestres à la fin de l'année des 20 ans, et 169 en fin de carrière.
Bonne journée
Question : PERin et article 83
Retraite
27/04/2020
bonjour ,

j'aimerai avoir un eclairage sur la fiscalité du PERP,et maintenant du PERIN à la sortie ?
On annonce partout ce produit comme une révolution de l'épargne retraite hors à y regarder de plus prêt , j ai du mal à voir un grand intérêt ....
Avant la loi pacte le PERP bénéficié du prélèvement libératoire à 7.5% sur la partie des 20% que l'on pouvait retirer en capital .
Tout ce que je peux lire autour du PERIN mais également des anciens PERP , art83 je ne vois rien de ce genre ? bien sûr la grande nouveauté et la possibilité de sortie en capital mais avec une taxation au taux marginal d'imposition ;en clair on vous reprend votre avantage fiscal cumlé pendant des années .... voir plus si vous sortez en totalité ; Pouvez vous me confirmer que le prélèvement libératoire n'existe plus même pour les PERP OU ART 83 souscrit avant la réforme ?
Je possède un art83 chez AXA ouvert par mon employeur que j'abonde chaque année d'environ 6k€ .Ai je intéré à continuer à verser sachant que le taux de rémunération été de 3,35% en 2019
Mon contrat a une valeur de 52225€ (dont 31472€ issu des cotisations obligatoires ) au 31 décembre 2019 .
j'aurai 60 ans en juin et je pense prendre ma retraite entre 2023 et 2025 .Mon taux marginal d'imposition est de30% , sachant que j'ai encore 2 enfants étudiants à ma charge et donc 3 parts fiscales .
merci .
Marc GIN


[+]
Bonjour MARC,
Effectivement, il n'y a pas de prélèvement libératoire à la sortie du PERin.
C'est dommage, mais la possibilité de retirer en capital par rapport à la rente est quand même un très gros avantage du plan.
La réduction d'impôt obtenu à l'entrée et récupérer à la sortie, mais toute la durée du plan, ce gain initial a fructifié ce qui est très intéressant.
Avec un taux de rémunération de 3.35% en 2019, votre contrat article 83 est très intéressant, dès lors il est intéressant de le garder.
Mais, quelques mois avant votre départ à la retraite, il faudra s’interroger s'il n'est pas plus intéressant de sortie en capital avec le PERin plutôt que de faire la sortie en rente.
Bonne journée
Question : Fiscalité prime de retraite
Retraite
14/04/2020
Bonjour,
Au départ à la retraite, pour les revenus exceptionnels, sur quelle base l'impôt est-il calculé avec le système du quotient ? :
- Sur le taux de la tranche d'imposition ou tombent les (revenus exceptionnels / 4) qui viennent s'ajouter au revenu ordinaire
- Sur la base du taux de prélèvement à la source, qui par définition est inférieur aux taux de la tranche d'imposition
Pour faire simple étant imposé à 45% j'ai l'impression que l'on est dans le 1er cas, donc aucun avantage à activer le système du quotient
Ai-je bien compris ou non ?
Cordialement
[+]
Bonjour Jean-luc,
Comme tout revenu, l'imposition se calcule en deux fois :
- Le prélèvement à la source, qui correspond à une sorte d'acompte, sera prélevé au moment du versement de l’indemnité, et calculé en fonction de votre taux d'imposition qui prend en compte les revenus de l'année n-2. Vous pouvez demander une modulation à la hausse de votre taux de PAS pour éviter d'avoir à payer le supplément d'impôt sur les quatre derniers mois de l'année suivante, mais cela n'a pas vraiment d'intérêt.
- Au moment de la déclaration d'impôt, vous pouvez choisir le système du quotient ou de l'étalement pour que vos revenus exceptionnels ne viennent pas gonfler vos revenus et faire exploser votre tranche marginale d'imposition.
Bonne journée
Question : Gain assurance vie et exonération CSG
Retraite
05/02/2020
bjr les rachats partiels sur assurance vie de plus de 8 ans de 9000 euros (je suis mariee) vont ils etre consideres comme des revenus et du coup vont ils me faire depasser la limite des 35180euros pour la csg mediane car nous sommes retraites? [+]
Bonjour michele,
Les gains des rachats de plus de 8 ans sur votre contrat d'assurance-vie, soumis à la flat tax ou au taux de 7.5%, sont comptabilisés dans votre revenu fiscal de référence (qui est utilisé pour le calcul de l'exonération de la CSG pour les retraités).
Bonne journée
Question : PER et cumul emploi retraite
Retraite
12/12/2019
bonjour
RE-question PER, je viens de finaliser et d'envoyer une demande d'adhésion pour un PER, depuis ma retraite en 2010, je cumule un petit emploi (et ce si tout va bien pendant 3ans encore), mais depuis 2018 j'ai clôturé tout mes droits à la retraite.
est-il donc toujours possible d'ouvrir un PER
dans trois ans est-il possible de sortir en capital sans conditions en tenant compte de la fiscalité bien sur.
merci pour ces précisions [+]
Bonjour Jean,
Effectivement le cumul emploi retraite vous ouvre l'accès à ce type d'enveloppe et vous permet ainsi déduire vos versements sur le PER de votre revenu imposable. Ces sommes, pourront, comme la loi le prévoit, être récupérées sous la forme de capital ( complet ou fractionné) lorsque que vous prendrez la décision du déblocage.
Bonne journée
Question : PER et règle de la demi-somme
Retraite
08/12/2019
Bonjour
Je dispose via mon employeur d'un PER Entreprise alimenté par L'article 83
Je peux effectuer des versements volontaires afin de diminuer mon montant de revenus imposables
Je l'ai fait en 2016 , je n'ai rien versé en 2017 ni en 2018
J'aimerais savoir si j'effectue un versement cette année si ce versement sera intégralement prise en compte pour réduire les revenus imposables .
J'avais pour information que la moyenne des années 2017 à 2019 serait appliquée mais peut être ceci ne contre,ne que le PERP?
Merci pour votre aide
M.Allard [+]
Bonjour JEAN MARC,
Il n'y aura aucun problème.
Tout d'abord, la règle de la demi-somme concerne les personnes qui ont diminué leur versement en 2018. Ce qui n'est pas votre cas.
De plus, cette règle ne s'applique pas sur les nouveaux Plan d'Épargne Retraite.
Bonne journée
Question : Démission et PERCO
Retraite
06/08/2019
Bonjour

Je quitte mon entreprise volontairement (démission). Le PERCO est peu performant et la diversité des supports décevante et j'aimerais placer cette somme dans mon assurance vie.
Cela dit les conditions pour récupérer des fonds sur un PERCO sont compliquées... Est ce que le fait d'être privé d'allocations chômage par définition dans le cas de ma démission peut il rentrer dans la clause "Expiration des droits du salarié à l'assurance chômage" et me donner accès aux fonds sur mon PERCO ?

merci bcp
bien à vous
Julien [+]
Bonjour Julien,
Lors de son départ de l’entreprise (démission, licenciement, fin de contrat à durée déterminée, retraite…), le salarié peut demander le déblocage de ses droits au titre de la participation et de son plan d’épargne d’entreprise (PEE).
Le Plan d’épargne retraite collectif (PERCO), bloqué jusqu’au départ en retraite, subit un sort différent.
Le plan d’épargne retraite collectif (PERCO) est un outil dédié à la constitution d’une retraite supplémentaire.
Les salariés qui quittent l’entreprise, y compris dans les cas prévus pour la création d’entreprise, ne peuvent pas demander le déblocage de l’épargne investie sur le PERCO.
Seuls les retraités ou les préretraités peuvent logiquement récupérer leurs avoirs au moment du départ de l’entreprise.
Les anciens salariés peuvent continuer à effectuer des versements sur le PERCO de leur ancienne entreprise, à condition qu'il n'existe pas de PERCO dans leur nouvelle entreprise.
Ils ne peuvent plus, en revanche, bénéficier de l'abondement de leur ancien employeur.
Les transferts de PERCO sont possibles mais uniquement vers un nouveau PERCO.
Bonne journée
Question : Cumul emploi retraite
Retraite
29/07/2019
bonjour, j'aurai 62 ans en janvier 2020 et devrais toucher 2000 euros par mois de retraite + 600 euros de revenu locatifs ; avec 1 enfant à charge. En cumulant un emploi libéral ou salarié combien d'heures / semaine et quel montant maximum de revenu mensuel pourrai-je atteindre ?
merci
nadine [+]
Bonjour Nadine,
Si vous avez atteint l’âge légal de départ à la retraite et acquis le nombre de trimestres suffisant pour accéder à une retraite à taux plein, vous pouvez reprendre une activité salariée et toucher l’intégralité de vos nouveaux revenus professionnels en plus de votre pension de retraite, sans limite de plafond.
Si ce n'est pas le cas, vous pouvez bénéficier d’un cumul des revenus plafonné. Sous certaines conditions :
Si vous reprenez une activé salariée chez votre dernier employeur, le cumul emploi - retraite ne sera possible que 6 mois après votre cessation d'activité chez lui et votre admission en retraite. À défaut, le versement de votre pension de retraite de base sera suspendu entre le 1er jour du mois de reprise d'activité et le dernier jour du mois de cessation d'activité ou le dernier jour du 6e mois suivant votre départ en retraite.

Ainsi par exemple, si vous êtes admis à la retraite le 1er mars, vous ne pouvez pas reprendre une activité chez votre dernier employeur avant le 1er septembre. Si vous reprenez une activité chez lui le 10 mai, votre pension de retraite ne vous sera plus versée à partir du 1er mai et jusqu'au 30 août au plus tard.

Passé le délai de 6 mois ou tout de suite après avoir obtenu votre retraite, si vous n'exercez pas votre activité chez votre dernier employeur, vous pouvez cumuler vos pensions de retraite (de base et complémentaire) avec un montant plafond de revenus. La somme de 98,25 % de votre salaire brut et des montants bruts de vos pensions de retraite de base et complémentaire ne doit pas dépasser :

soit, 160 % du Smic (2 433,95 € par mois en 2019),
soit, la moyenne des salaires perçus au cours de vos 3 derniers mois d'activité avant votre admission en retraite.

C'est le plafond le plus avantageux qui est retenu.

À défaut, le montant de votre pension de retraite de base est réduit du montant du dépassement.

Par exemple, un retraité reçoit une pension de retraite de base du régime général de 1 300 € et une pension de retraite complémentaire de 600 €. Son salaire d'activité est de 800 €, soit 2 700 € au total.

Le plafond autorisé est :

soit la moyenne mensuelle de ses 3 derniers salaires, soit par exemple 2 100 €,
soit, 160 % du Smic soit 2 433,95 €.

La réduction est donc la suivante : Pension de retraite de base + pension complémentaire + revenus d'activité - plafond autorisé = 2 700 € - 2 433,95 € = 266,05 €

Ainsi le montant de sa retraite de base sera diminué de 266,05 €, soit à 1 033,95 €.