services

questions d'argent

Consultez toutes les questions d'argent

Cliquez sur la catégorie à afficher

Sélectionner la catégorie à afficher

Selectionnez la catégorie
Question : PER et cumul emploi retraite
Retraite
12/12/2019
bonjour
RE-question PER, je viens de finaliser et d'envoyer une demande d'adhésion pour un PER, depuis ma retraite en 2010, je cumule un petit emploi (et ce si tout va bien pendant 3ans encore), mais depuis 2018 j'ai clôturé tout mes droits à la retraite.
est-il donc toujours possible d'ouvrir un PER
dans trois ans est-il possible de sortir en capital sans conditions en tenant compte de la fiscalité bien sur.
merci pour ces précisions [+]
Bonjour Jean,
Effectivement le cumul emploi retraite vous ouvre l'accès à ce type d'enveloppe et vous permet ainsi déduire vos versements sur le PER de votre revenu imposable. Ces sommes, pourront, comme la loi le prévoit, être récupérées sous la forme de capital ( complet ou fractionné) lorsque que vous prendrez la décision du déblocage.
Bonne journée
Question : PER et règle de la demi-somme
Retraite
08/12/2019
Bonjour
Je dispose via mon employeur d'un PER Entreprise alimenté par L'article 83
Je peux effectuer des versements volontaires afin de diminuer mon montant de revenus imposables
Je l'ai fait en 2016 , je n'ai rien versé en 2017 ni en 2018
J'aimerais savoir si j'effectue un versement cette année si ce versement sera intégralement prise en compte pour réduire les revenus imposables .
J'avais pour information que la moyenne des années 2017 à 2019 serait appliquée mais peut être ceci ne contre,ne que le PERP?
Merci pour votre aide
M.Allard [+]
Bonjour JEAN MARC,
Il n'y aura aucun problème.
Tout d'abord, la règle de la demi-somme concerne les personnes qui ont diminué leur versement en 2018. Ce qui n'est pas votre cas.
De plus, cette règle ne s'applique pas sur les nouveaux Plan d'Épargne Retraite.
Bonne journée
Question : Démission et PERCO
Retraite
06/08/2019
Bonjour

Je quitte mon entreprise volontairement (démission). Le PERCO est peu performant et la diversité des supports décevante et j'aimerais placer cette somme dans mon assurance vie.
Cela dit les conditions pour récupérer des fonds sur un PERCO sont compliquées... Est ce que le fait d'être privé d'allocations chômage par définition dans le cas de ma démission peut il rentrer dans la clause "Expiration des droits du salarié à l'assurance chômage" et me donner accès aux fonds sur mon PERCO ?

merci bcp
bien à vous
Julien [+]
Bonjour Julien,
Lors de son départ de l’entreprise (démission, licenciement, fin de contrat à durée déterminée, retraite…), le salarié peut demander le déblocage de ses droits au titre de la participation et de son plan d’épargne d’entreprise (PEE).
Le Plan d’épargne retraite collectif (PERCO), bloqué jusqu’au départ en retraite, subit un sort différent.
Le plan d’épargne retraite collectif (PERCO) est un outil dédié à la constitution d’une retraite supplémentaire.
Les salariés qui quittent l’entreprise, y compris dans les cas prévus pour la création d’entreprise, ne peuvent pas demander le déblocage de l’épargne investie sur le PERCO.
Seuls les retraités ou les préretraités peuvent logiquement récupérer leurs avoirs au moment du départ de l’entreprise.
Les anciens salariés peuvent continuer à effectuer des versements sur le PERCO de leur ancienne entreprise, à condition qu'il n'existe pas de PERCO dans leur nouvelle entreprise.
Ils ne peuvent plus, en revanche, bénéficier de l'abondement de leur ancien employeur.
Les transferts de PERCO sont possibles mais uniquement vers un nouveau PERCO.
Bonne journée
Question : Cumul emploi retraite
Retraite
29/07/2019
bonjour, j'aurai 62 ans en janvier 2020 et devrais toucher 2000 euros par mois de retraite + 600 euros de revenu locatifs ; avec 1 enfant à charge. En cumulant un emploi libéral ou salarié combien d'heures / semaine et quel montant maximum de revenu mensuel pourrai-je atteindre ?
merci
nadine [+]
Bonjour Nadine,
Si vous avez atteint l’âge légal de départ à la retraite et acquis le nombre de trimestres suffisant pour accéder à une retraite à taux plein, vous pouvez reprendre une activité salariée et toucher l’intégralité de vos nouveaux revenus professionnels en plus de votre pension de retraite, sans limite de plafond.
Si ce n'est pas le cas, vous pouvez bénéficier d’un cumul des revenus plafonné. Sous certaines conditions :
Si vous reprenez une activé salariée chez votre dernier employeur, le cumul emploi - retraite ne sera possible que 6 mois après votre cessation d'activité chez lui et votre admission en retraite. À défaut, le versement de votre pension de retraite de base sera suspendu entre le 1er jour du mois de reprise d'activité et le dernier jour du mois de cessation d'activité ou le dernier jour du 6e mois suivant votre départ en retraite.

Ainsi par exemple, si vous êtes admis à la retraite le 1er mars, vous ne pouvez pas reprendre une activité chez votre dernier employeur avant le 1er septembre. Si vous reprenez une activité chez lui le 10 mai, votre pension de retraite ne vous sera plus versée à partir du 1er mai et jusqu'au 30 août au plus tard.

Passé le délai de 6 mois ou tout de suite après avoir obtenu votre retraite, si vous n'exercez pas votre activité chez votre dernier employeur, vous pouvez cumuler vos pensions de retraite (de base et complémentaire) avec un montant plafond de revenus. La somme de 98,25 % de votre salaire brut et des montants bruts de vos pensions de retraite de base et complémentaire ne doit pas dépasser :

soit, 160 % du Smic (2 433,95 € par mois en 2019),
soit, la moyenne des salaires perçus au cours de vos 3 derniers mois d'activité avant votre admission en retraite.

C'est le plafond le plus avantageux qui est retenu.

À défaut, le montant de votre pension de retraite de base est réduit du montant du dépassement.

Par exemple, un retraité reçoit une pension de retraite de base du régime général de 1 300 € et une pension de retraite complémentaire de 600 €. Son salaire d'activité est de 800 €, soit 2 700 € au total.

Le plafond autorisé est :

soit la moyenne mensuelle de ses 3 derniers salaires, soit par exemple 2 100 €,
soit, 160 % du Smic soit 2 433,95 €.

La réduction est donc la suivante : Pension de retraite de base + pension complémentaire + revenus d'activité - plafond autorisé = 2 700 € - 2 433,95 € = 266,05 €

Ainsi le montant de sa retraite de base sera diminué de 266,05 €, soit à 1 033,95 €.
Question : Départ à la retraite, taux à la source et étalement de la prime
Retraite
20/06/2019
Bonjour
Je suis à la retraite à partir du 01/07/19. Mes revenus vont donc fortement diminué si on ne tient pas compte de la prime de départ à la retraite.
Je vais être imposé sur la base de mes revenus actuels.
Comment faire pour corriger le taux de prélèvement tout en bénéficiant de la possibilité d'étaler sur 2/3 ans le montant de la prime de départ.
Merci [+]
Bonjour Francoise,
Le nouveau retraité a la possibilité de demander un ajustement de son taux de prélèvement à la source via le site des impôts après son départ en retraite.
Pour ce faire, il faut vous connecter à votre espace particulier sur le site des impôts, puis accéder à la rubrique "Gérer mon prélèvement à la source". Vous pouvez alors actualiser votre taux suite à une hausse ou à une baisse de vos revenus.
Vous devez indiquer vos revenus et vos charges prévisionnels pour l'année.
Si vous choisissez l'étalement, l'imposition de vos indemnités est étalée sur 4 ans : la fraction imposable de l'indemnité est de 1/4 pour l'année de perception (à déclarer au titre des revenus d'activité : cases 1AJ à 1DJ), puis 1/4 pour chacune des trois années suivantes (ces quarts seront à déclarer les années suivantes également cases 1AJ à 1DJ).
Cette option est irrévocable.
Bonne journée
Question : LMNP : Cotiser au RSI pour la retraite
Retraite
09/05/2019
Bonjour​,

​J'​ai fait un investissement LMP fin 2005
A partir de l année prochaine​,​ mes revenus locatifs de cet investissement vont baisser sous le seuil des 23000​ ​euros​.​

Je verse des cotisations RSI d un montant d environ 1000 euros par an​,​ soit le minimum obligatoire ​é​tant donné que mon bilan comptable est déficitaire et cela encore pendant quelques années dû aux amortissements​.​

Le but est de valider 3 trimestres par an pour la retraite car je n'ai pas d autres revenus​.​
Aujourd'hui j'ai 57ans et à 62 ans je n'aurais pas la totalité de mes trimestres même en continuant de verser les cotisations​.
Étant donné que je n'aurais plus le statut de LMP mais celui de LMNP je ne serais plus obligé de verser ces cotisations​.​
A​i- je intérêt ​à continuer à verser ces cotisations afin d améliorer ma future retraite?

​Merci pour votre réponse
Patricia PINEL​
[+]
Bonjour PATRICIA,
Il faut faire le calcul pour voir si les cotisations que vous allez payer ne sont pas trop élevées par rapport au gain net que vous aurez sur votre retraite.
A première vue, on peut quand même penser qu'il est plus intéressant de verser ces sommes dans un PERP (et bénéficier d'une réduction fiscale) ou une assurance-vie, pour se construire un complément de retraite. Mais pour en être sûr, il faut faire une simulation.
Bonne journée
Question : Prélèvement à la source, retraite et cotisations sociales
Retraite
04/01/2019
bonjour
Sur ma retraite j'ai les prélèvements sociaux suivants: assurance maladie 1% ,csg 8.30% RDS 0.50%, et CSA 0.30%. , ce qui determine le montant net de la retraite ( avant prélèvement à la source) . Quels sont les prélèvements qui ne sont pas pris en compte dans le calcul du prélèvement à la source. [+]
Bonjour Gerard,
Le prélèvement à la source sur les pensions de retraite s'applique normalement, comme pour le barème de l'IR, avant l'application des cotisations sociales. Mais sur les 8.30% de CSG, 5,90% sont déduits du total des pensions soumises à l'impôt sur le revenu (au lieu de 6,80% pour les revenus d'activité).
Exemple : Roger perçoit des pensions de retraite (base, complémentaire, supplémentaire) s'élevant au total à 22 000 € par an. On lui prélève donc 8,30% x 22 000 = 1 826 € de CSG. Sur ces 1 826 €, 1 298 € (5,90% x 22 000) sont déduits du total de ses pensions, avant le calcul de l'impôt sur le revenu. Ce dernier sera donc calculé à partir de 22 000 - 1 298 = 20 702 €, au lieu de 22 000.
Bonne journée

Question : CSG couple de retraités
Retraite
17/12/2018
Bonsoir
Le gouvernement a annoncé la suppression de la hausse de la CSG pour les retraites inférieures à 2000 euros. C'est a dire qu'un couple de retraités dont les 2 membres perçoivent chacun une retraite de 1999 euros mensuel et qui n'ont aucun autres revenus, ce qui équivaut a un revenu fiscal de référence de 43178,40 euros, devraient bénéficier de cette mesure.
Hors pour en bénéficier, le revenu fiscal de référence de ce couple ne doit pas dépasser un peu plus de 34 000 euros. Ce qui est loin du compte.
Pourriez vous m'expliquer par quel tour de passe passe le gouvernement arrive à ce chiffre?
Merci
Cordialement [+]
Bonjour Fabien,
Oui. La hausse de la CSG est annulée pour les retraites inférieurs à 2000 euros, pour les personnes qui vivent seules.
Pour elles, si le RFR est compris entre 14 548€ et 22 580€, la dernière hausse de 1,7 point de CSG est annulée en 2019.
Pour les couples, le seuil est de 34600 euros. Ce qui fait 3200 euros de retraite.
Bonne journée
Question : Revalorisation pensions
Retraite
12/12/2018
Bonjour
Pouvez-vous s'il vous plaît me communiquer la référence du code. de
'la sécurité sociale qui prévoit l'indexation de. la réévaluation du montant annuel des pensions sur. l'inflation.
Merci pour votre réponse.
Cordialement
Jean Claude [+]
Bonjour
Jean Claude
Il s'agit de l’article L. 161-25 du code de la sécurité sociale :
"La revalorisation annuelle des montants de prestations dont les dispositions renvoient au présent article est effectuée sur la base d'un coefficient égal à l'évolution de la moyenne annuelle des prix à la consommation, hors tabac, calculée sur les douze derniers indices mensuels de ces prix publiés par l'Institut national de la statistique et des études économiques l'avant-dernier mois qui précède la date de revalorisation des prestations concernées."
Si ce coefficient est inférieur à un, il est porté à cette valeur.
Bonne journée
Question : Expatriation et madelin
Retraite
10/12/2018
Bonjour, je réside maintenant aux USA depuis 2012 et suis citoyen US. Auparavant, j'avais souscrit un contrat Madelin pour profession libérale, en prévision de ma retraite. J'ai actuellement 52 ans.
Mon banquier prétend que je dois attendre 65 ans avant tout retrait, alors que j'aurais besoin de cet argent.
Le fait que je vive maintenant à l'étranger constitue t'il un cas de force majeur qui me permettrait de faire des retraits? Merci. [+]
Bonjour Pierre,
Non. Une expatriation n'est pas un cas de déblocage anticipé du contrat madelin. Le contrat est liquidé à 65 ans ou au moment du départ à la retraite.
Bonne journée