RETENEZ CE MOT

vendredi 09 novembre
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 12 ans - Le 09/11/2007 à 07h11

Il y a une pratique des marchés financiers qui m’amuse beaucoup et qui est aussi vieille que la spéculation...

Il y a une pratique des marchés financiers qui m’amuse beaucoup et qui est aussi vieille que la spéculation. Elle consiste à inventer un nouveau vocabulaire ou un nouveau terme quand tous les analystes sont confrontés à l’inexplicable.
L’inexplicable c’est par exemple que des sociétés qui perdent des dizaines de millions d’euros soient valorisées à plusieurs milliards d’euros, c’était en 2000 et on avait trouvé une expression : « la nouvelle économie ». Une fois le terme trouvé, plus de possibilité de débat ni de contradiction. A la question « mais c’est tout de même étrange que Etoys vaille deux fois plus que ToysRus », on vous brandissait un panneau « STOP-NOUVELLE ECONOMIE ». Passez votre chemin avec vos questions d’un autre siècle…
Et depuis des mois, et surtout depuis la crise de cet été, il est clair que les esprits les plus brillants cherchaient le mot qui tue. Celui qui pouvait les affranchir d’une explication sur un des phénomènes des plus étranges : la crise de liquidité et le ralentissement américain n’ont aucun impact sur les bourses des pays émergents. Au contraire. Depuis la crise de l’été, les pays émergés ont vu leurs bourses exploser de près de 40% alors que les marchés des vieilles économies (ex économies développées) rebondissaient mollement.
Et pourtant les chiffres sont là. Contrairement aux fables qu’on continuait à raconter pour gagner du temps, l’économie des pays émergés dépend encore beaucoup de la consommation des pays américains.
Il fallait donc coûte que coûte trouver LE MOT. C’était une question de survie pour une population chèrement payée d’analyses et de stratèges. On essayait bien « décorrélation » mais c’est un terme « déjà vu ». Au mieux un mot qui freine mais pas un mot qui endigue le flux de questions.
Et soudain la lumière est venue. Quel terme peut-on utiliser pour expliquer que l’univers des marchés n’est plus couplé à sa matière première, c'est-à-dire ses fondamentaux économiques et financiers ?
Le découplage bien sûr !! Un terme utilisé en cosmologie avec le découplage du rayonnement. Ne cherchez plus. Les pays émergés sont « découplés ». Le découplage serait une sorte de « décolonisation boursière » de ces pays par rapport aux anciennes puissances boursières. Ca y est. Nous sommes sauvés. Le mot magique est trouvé. C'est-à-dire que les marchés vont pouvoir reprendre leurs cours normal…Car quand le terme est trouvé, c’est généralement le début…de la fin…
A lire également
Idée reçue : L'assurance-vie est bloquée pendant 8 ans

On peut être aimé...mais aussi être victime de préjugés. L’assurance-vie a beau avoir le vent en poupe avec une collecte positive pour le 22ème mois consécutif, il y a encore des épargnants qui rechignent à ouvrir un contrat d'assurance-vie, trompés par des idées reçues. En tête, celle d’un placement bloqué pendant huit ans. Ce qui est totalement faux…

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com