Jeudi 30 novembre

La Cop 28 démarre aujourd'hui.
196 États et l'Union européenne.
Signe du paradoxe, voire de l'hypocrisie ambiante sur le sujet, la Cop 28 a lieu à Dubaï, au coeur de la région des énergies fossiles.
Le contraste entre les discours et la réalité est toujours aussi frappant.
Pour une raison simple : personne ne veut payer.
Explications.

L'ILLUSION...

...que la transition climatique produirait un boom de croissance qui permettrait de la financer a fait long feu.
La transition climatique va, peut-être, générer de la "croissance verte", mais cette croissance ne sera pas suffisante.
Il faut financer la transition.
Il n'y a pas le choix.
Mais personne ne veut payer.

LA FIN D'UNE ILLUSION

En 2023 ?
C'est le sentiment du Wall Street Journal qui cite la chute de l'indice S&P Clean Energy Index de 30% sur l'année, les désillusions des constructeurs américains sur les véhicules électriques avec Ford en exemple dont la capitalisation est passée de 100 milliards au moment d'une annonce d'une Mustang et d'un pick électriques, à 42 milliards aujourd'hui ou encore l'effondrement des investissements dans l'éolien.

IL N'Y A PLUS DE DOUTE

Sur la nécessité d'un changement de modèle.
Mais aucun pays n'a encore fait le choix de déclarer "l'état d'urgence climatique" comme on avait déclaré "l'état d'urgence sanitaire" avec le Covid.
Personne ne déclare que nous sommes "en guerre" contre le réchauffement climatique comme l'avait fait notre Président lors de l'apparition du Covid...
On parle, on parle, on parle, mais on n'agit peu.
Et le greenwashing ou l'hypocrisie est de mise.

LA RAISON EST SIMPLE

La transition a un coût.
Un coût majeur.
Elle pourra certes générer de la croissance à moyen terme mais cette croissance est insuffisante pour couvrir les coûts de la transition qui, eux, sont des coûts à court terme.
Il faut investir massivement pour sortir des énergies fossiles.
Et comme l'explique, Pisani-Ferry, les investissements dans la transition booste la demande mais cette hausse de la demande ne crée pas de valeur.

QUI VA PAYER ?

Le consommateur ne veut pas payer.
Même s'il se déclare sensible au sujet de la crise climatique, il doit gérer son budget au quotidien et, on l'a vu avec l'explosion de l'inflation, il va toujours privilégier ce qui coûte le moins cher.
Les entreprises vont subir des coûts supplémentaires, c'est déjà le cas avec la hausse fulgurante des contraintes énergétiques.
Mais cela ne suffit pas.

ALORS

Comme d'habitude on se tourne vers l’État.
Mais il y a un petit problème : les États sont, pour une large majorité, surendettés et la crise du Covid leur a fait franchir la ligne rouge en matière de déficits et de dettes publiques.
Ils vont investir mais cet investissement sera d'abord un coût pur avant de générer réellement de la croissance.

JE SAIS QU'IL NE FAUT PAS LE DIRE

Mais la seule réelle façon de lutter contre la crise climatique est de réduire notre consommation.
Mais cela aussi a, évidemment, un coût majeur sur la croissance et personne ne veut prendre la responsabilité de la décroissance.
Alors la Cop 28 qui se tiendra au milieu des puits de pétrole sera encore une énième réunion de bonnes intentions.
L'hypocrisie verte a encore de bons jours devant elle, des jours chauds.

À PART ÇA ?

QUOI DE NEUF ?

TOUJOURS AUCUN SIGNE DE REBOND

En Chine.
La production industrielle s'est contractée en novembre (c'est bon pour la planète...) et l'activité dans les services s'est elle aussi contractée pour la première fois de l'année.
Et les entreprises appellent l’État à l'aide.
Mais la Chine est dans une spirale déflationniste, comme le Japon de 1990 à 2020 et, comme le Japon, elle pourrait multiplier les plans de soutien et faire exploser sa dette mais cela ne permettrait pas de rebond durable de la croissance.

6.11%

Le nouveau taux d'usure pour les prêts de plus de 20 ans.
Comme le soulignent Les Échos, la barre des 6% est franchie pour la première fois depuis plus de 10 ans.
C'est une mauvaise nouvelle parce que cela veut dire que les banques vont pouvoir augmenter significativement leurs taux.
Mais c'est une bonne nouvelle car les banques vont pouvoir à nouveau prêter et ne seront plus contraintes par le taux d'usure.
Le taux d'usure a progressé trop tard et trop lentement et cela a contribué à plomber le secteur de l'immobilier...

ON SE VOIT BIENTÔT

Jeudi 12 décembre, j’anime un webinaire en compagnie de Nicolas Le Calvez, directeur commercial de Meilleurtaux Placement.
Le titre : nos trois plans pour réduire vos impôts.
Nous vous expliquerons comment investir en réduisant ses impôts, et nous verrons si c’est réellement intéressant. Et nous vous présenterons, très concrètement, nos solutions pour réduire vos impôts.
Nous allons vous en présenter trois, trois plans pour réduire vos impôts, chacun adapté à un profil d’investisseur précis, et avec pour chacun le nom du produit le plus performant.
Sans langue de bois.
Après ce webinaire, vous saurez si vous devez investir dans un plan de réduction d’impôt, et vous connaîtrez le nom du produit que vous devez choisir.
Je m'inscris au webinaire dédié à la défiscalisation .

FAITES PLAISIR À UN AMI

Et faites-moi plaisir aussi (donc, faites plaisir à deux amis…)
Faites découvrir notre newsletter à vos amis, collègues, famille, voisins, etc.
Très vite, ils ne pourront plus se passer de cette lecture matinale pour tout savoir de l’actualité économique, et surtout tout comprendre.
Et vous aurez des copains pour échanger à la machine à café, ou le soir en rentrant chez vous (ou au bistrot...) : « Tu as vu ce que Marc a écrit aujourd’hui ? »
Pour les inviter à s’inscrire, gratuitement, à notre newsletter, c’est très simple et rapide :
>> Invitez vos contacts à s’inscrire gratuitement à notre newsletter

DU CÔTÉ DE TTSO

Par Time To Sign Off, l’excellente newsletter du soir qui résume le must de l’actu du jour
"Un rêve !
Par rapport à l’organisation de la sécurité des JO, les transports, c’est le rêve ! Selon le Canard Enchaîné, il manque plus de 5 000 agents par jour de festivité ! On cherche partout : Pôle Emploi, convoque tout le monde y compris les intermittents du spectacle (un vigile qui jongle, c’est pas banal ça !)… rien n’y fait (malgré un royal 31€ de l’heure proposé). Une seule certitude : le COJO (Comité organisateur des JO) n’a pas budgété cette dépense et ça va "coûter un bras au contribuable".
La solution la plus vraisemblable : c’est la réserve de gendarmerie (30 000 volontaires) qui devrait s’y coller, la direction de la gendarmerie vient de rappeler "tous ses retraités jusqu’à 72 ans". Le jongleur a de l’arthrite.".
N'hésitez pas à vous abonner à la newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Sélina Seremet, Analyste Bourse, Meilleurtaux Placement.
“Depuis le début de la semaine, l'indice CAC40 évolue en terrain neutre, perdant 0,14% dans de faibles volumes. Et ce, malgré une hausse du PIB américain, des prises de parole relativement dovich de la part des membres de la FED et des rendements obligataires qui ne cessent de baisser. Le CAC40 ouvre ce matin sur une variation de 0,18% à 7 279 Points. Aujourd’hui, plus que jamais, les investisseurs du monde entier scruteront les chiffres de l’inflation européenne et américaine (11h et 14h30)! Parallèlement, C.Lagarde et certains membres de la FED prendront la parole pour discuter politique monétaire.
En Asie, la Bourse de Tokyo gagne 0,50%, à 33 486 points.
Le Brent s'échange à 84,02$ (+2,80%).
L'once d'or se négocie à 2 043,7$ (+0,05%).
L'euro/dollar évolue à 1,095$ (-0,27%).”

ON S'EN FOUT ?

Le nouveau président Argentin, Javier Milei, surnommé "El loco", a tout de même choisi un ancien ministre des Finances de centre droit pour rassurer les marchés, pas si fou finalement ; Golden Goose va entrer en Bourse ; Disparition d'Henry Kissinger à 100 ans, je sais que beaucoup de gens l'admirent mais j'ai un sentiment mitigé : la politique étrangère américaine pendant les années Kissinger n'a pas été un exemple de réussite ; Dupond Moretti a été relaxé, Acquittator (c'est son surnom) acquitté ; Le titre du jour dans le Parisien "Napoléon sauve la chaussette française" avec une entreprise textile proche de Limoges qui fabrique avec succès des chaussettes made in France ornées des symboles de l'empereur, la news est quand même importante: il y a parmi nous des gens qui portent des chaussettes avec les symboles de Napoléon ; Gros battage médiatique autour du "Complément d'enquête" sur Hanouna ce soir ; La France "seule en piste" pour les JO d'hiver 2030 ; Les nouvelles du jour inquiétantes dans Les Echos:" Les producteurs de noix toujours en crise" et "Cybersécurité: les demandes de rançon explosent, même dans les PME" ; Suivez-moi sur X (ex-twitter) et linkedin en cliquant sur les liens.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

A découvrir également

  • visuel-morning
    En vidéo : les meilleurs placements monétaires
    22/02/2024
  • visuel-morning
    Le Top / Flop des valeurs de la semaine par Euroland Corporate
    29/02/2024
  • visuel-morning
    Quelle est la performance réelle d’un investissement en FCPI ?
    30/11/2023
  • visuel-morning
    Sofidynamic, l’immobilier à haut rendement et 0 % de frais de souscription
    16/02/2024
Nos placements
PER Plus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vie Découvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPI Accédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
Defiscalisation Investissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt