Trump et les règles du pouvoir

lundi 10 août
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 mois - Le 10/08/2020 à 08h22

Suite à l'échec des négociations au Congrès, Donald Trump a publié samedi des décrets pour prolonger les aides aux chômeurs arrivées à échéance fin juillet, en s’affranchissant donc du Congrès.
« Les démocrates bloquent activement ce que nous voulons et ce que nous voulons est bon pour les gens ».

BLOCAGE

Depuis 2 semaines, les négociations patinaient entre les représentants de la Maison Blanche et du Trésor, Steven Mnuchin et Mark Meadows, et les Démocrates qui contrôlent la Chambre des représentants.
Les Démocrates voulaient prolonger les aides de 600 dollars hebdomadaires pour les chômeurs, votées en mars dernier.
Les Républicains voulaient la réduire à 200 dollars afin de ne pas décourager la reprise de l’emploi. En effet, avec l'aide exceptionnelle, qui s'ajoute aux indemnités habituelles financées par les États (40 à 50 % de l'ancien salaire), beaucoup de chômeurs percevaient un revenu supérieur à leur ancien salaire.

DÉCRETS PRÉSIDENTIELS

Trump s’est donc affranchi du Congrès.
Il a publié des « décrets présidentiels » qui prolongent les aides, qui étaient arrivés à expiration le 31 juillet.
Sur le montant, il a coupé la poire en deux : une baisse à 400 dollars.
Deux autres décrets prévoient la protection de certains locataires et un moratoire sur le remboursement des prêts étudiants.

CHANTAGE ÉLECTORAL

Le président américain a également annoncé le report de charges sur les salaires, pendant quatre mois (de septembre à décembre) et pour les salaires jusqu'à 100 000 dollars par an.
Une mesure que Trump pousse depuis des mois contre l’avis de son propre camp.
Un report… pour l’instant. Car l’ex-homme d’affaires, maitre de la négociation, a indiqué qu’il annulerait tout simplement ces charges… s’il était réélu le 3 novembre.

À PART CA ?

QUOI DE NEUF ?




DES FLEURS ET DE L'ARGENT
Escalade de la situation au Liban.
Samedi et dimanche, des milliers de protestataires ont défilé dans le centre-ville de Beyrouth, prenant d’assaut le siège du ministère des Affaires étrangères et le proclamant « quartier général de la Révolution ».
Emmanuel Macron a lancé hier une conférence mondiale pour le Liban.
L’Europe, le Royaume-Uni, les États-Unis, la Chine, la Russie, ou encore l’Égypte ont répondu à l’appel. Ils ont promis une aide de 250 millions d'euros, mais insisté sur le besoin de réformes.
« Nous ne pourrons pas sortir de cette crise sans élections législatives anticipées », a estimé samedi soir le Premier ministre libanais, Hassan Diab, dans un discours télévisé.

LES RÉSULTATS DU JOUR

Aramco.
La compagnie saoudienne a affiché un bénéfice net en recul de 73% au T2, directement affecté par l'impact de la pandémie de coronavirus sur la consommation et les cours mondiaux du pétrole.
Si le géant pétrolier observe « une reprise partielle du marché de l'énergie à mesure que des pays entreprennent à travers le monde d'alléger les restrictions et de relancer leurs économies », il doit faire face à « un climat des affaires très complexe et en mutation rapide ».
Les changements d’habitudes et de consommation vont forcer de nombreux grands groupes à revoir leur modèle.

TWITTER TOK À LA PORTE

Selon Reuters, Twitter a approché le groupe chinois ByteDance en vue de négocier le rachat des opérations américaines de son application vidéo TikTok.
Mais selon plusieurs sources, l'offre proposée serait inférieure à celle de Microsoft.
Il faut dire que la valorisation des actifs à céder de TikTok est évaluée à 30 milliards de dollars, soit à peu près la capitalisation boursière de Twitter.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Richard Garnier, Analyste Bourse MP.
Le CAC 40 a terminé la séance de vendredi à 4 883 points (-0,03 %), après le principal rendez-vous de la semaine : la publication des chiffres mensuels de l'emploi aux États-Unis.
Le département du Travail US a fait état de 1,7 million de créations d'emplois en juillet.
En recul par rapport aux 4,8 millions de créations d'emplois en juin.
Mais mieux que le chiffre anticipé par le consensus (1,6 million).
En somme : des chiffres du chômage meilleurs que prévus, mais démontrant un ralentissement de la reprise économique.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont fini en ordre dispersé vendredi. Le premier a gagné 0,17 % et l’indice des techs a reculé de 0,87 %.
Le président Trump a signé un décret interdisant aux résidents américains de réaliser toute transaction avec la maison-mère de l'application vidéo TikTok.
Le CAC 40 est attendu cette matinée dans le vert, dans une semaine qui sera chargée en publications « macro » : estimation du PIB de la zone euro, taux de chômage en France, inflation US, etc.
Le Brent se négocie à 44,8 $
L’once d’Or se négocie à 2 022 $.
L'euro/dollar est à 1,178.

ON S’EN FOUT ?

L’île Maurice est menacée d’une marée noire alors qu’un navire japonais, échoué depuis le 25 juillet (tout de même !), commence à déverser son carburant dans l’océan ; Le Brésil est devenu samedi le deuxième pays à dépasser les 100 000 morts du coronavirus après les États-Unis ; Les États-Unis ont franchi dimanche le cap des 5 millions de cas officiels d'infection ; 6 Français et deux Nigériens ont été tués par des hommes armés au Sud-Ouest du Niger; Désolé, les nouvelles sont vraiment déprimantes aujourd'hui...; Depuis le début de l'année, plus de 230 maires ont été agressés, c’est 15% de plus que l’an dernier à la même période (mais 200, c’était déjà beaucoup trop) ; Encore trois jours de canicule; Mbappé s'est entrainé hier et devrait jouer le match de ligue des champions mercredi (on s'en fout mais c'était pour finir la rubrique sur une bonne note...).

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

GAUTHIER MAES

Responsable media
Meilleurplacement.com

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com