Crise : nos conseils pour votre argent

vendredi 06 mars
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 mois - Le 06/03/2020 à 08h57

Une fois de plus, le consensus de début d'année a eu tort. Et ce n'est pas une surprise pour vous, notre communauté. Grisés par la performance des marchés en 2019, les prévisionnistes nous annonçaient une année sans nuages avec une hausse minimum des indices de 10% au minimum. Mais aujourd'hui, nous sommes en phase de panique. Que faire pour vos placements, pour votre argent ?

NOUS GARDONS LE MÊME CAP : LA PRUDENCE

Ceux qui paniquent aujourd'hui sont ceux qui étaient euphoriques il y a quelques semaines quand les marchés étaient au plus haut.
Ceux qui n'ont pas de conseils à vous donner aujourd'hui face à la baisse des marchés sont ceux qui vous poussaient à prendre plus de risque, toujours plus de risque.
Nous, nous ne changeons pas de cap.
Ni l'euphorie boursière de la fin d'année 2019, ni la panique actuelle ne nous font changer d'approche.
Notre seule approche, c'est votre intérêt.

ET VOTRE INTÉRÊT

C'est d'avoir une gestion de vos placements adaptée à votre profil de risque, mais adaptée aussi à l'environnement macroéconomique et géopolitique.
Notre approche, c'est la prudence.
Depuis plusieurs mois.
Car nous ne pouvons pas vous conseiller de prendre des risques démesurés avec l'argent que vous avez gagné par votre travail.
Et nous ne pouvions pas vous conseiller de céder à l'optimisme béat qui règne depuis des mois et qui trouve sa seule justification dans l'excès de liquidités et la politique des banques centrales.

QUAND ON EST PRUDENT...

...on ne cède pas aux sirènes des plus-values mirifiques potentielles avec des marchés qui ont déjà vu leurs valorisation tripler ou quadrupler en 10 ans. Mais quand on est prudent, on ne cède pas non plus à la psychose.
La gestion de votre argent, c'est important.
La gestion de votre argent, c'est une vision à long terme.

LES BONS SUPPORTS

Et la gestion de votre argent c'est aussi le choix des bons supports.
L'assurance-vie est, et restera, une exception française formidable.
Une opportunité sans équivalent.
Et non, contrairement à ce qu'on nous dit depuis des mois, le fonds en euros n'est pas mort et obtenir près de 2% de rendement sans risque en capital dans un monde de taux d'intérêt négatifs c'est une opportunité (voir notre palmarès des meilleurs fonds en euros).
Le nouveau PER (Plan d'Épargne Retraite) est aussi une opportunité formidable : un des derniers outils de défiscalisation massive et un outil d'épargne privilégié : vous devez tous en avoir un.
Obtenez une information complète sur le Plan d’Épargne Retraite individuel

CETTE CRISE EST UNE OPPORTUNITÉ

Tout d'abord, elle a permis de sortir de cette phase d'optimisme béat. Elle a permis de réévaluer les risques structurels, et ils ne sont pas liés au coronavirus, qui pèsent sur l'économie (voir notre parallèle entre l'économie et la plomberie). Elle a permis de se rendre compte que la Bourse n'était pas un placement dont le capital était garanti par les banques centrales.
Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas investir en Bourse, non.
Cela veut dire qu'il faut investir en Bourse de façon sélective et pas quand tout le monde est euphorique.
Non, il faut investir quand tout le monde fuit.
Et nous allons commencer à entrer dans des zones, si la panique continue, où il sera opportun d'y investir, prudemment, en fonction de votre profil de risque.

LE TEMPS LONG

Comme le martèle souvent Yannick Hamon, le patron de MeilleurPlacement, le temps de la gestion patrimoniale est un temps long.
Un temps long dans lequel il n'y a pas la place ni pour l'euphorie, ni pour la panique.
Au contraire.
L'euphorie est un signal d'alerte.
La panique est un signal de réflexion.

NOUS SOMMES LÀ...

...dans les périodes agitées aussi.
C'est pour cela que nous sommes là.
Pas uniquement quand tout va bien.
Si nous avons près de 30 conseillers, si nous avons des agences, si nous ouvrons des satellites dans de nombreuses villes, si nous ne sommes pas seulement "online" c'est pour être plus proches de chez vous. Au téléphone. Mais aussi physiquement. Dans toutes nos agences (Paris, Vincennes, Cannes, Rennes, Nantes, Aix-en-Provence, etc.)
N'hésitez pas à nous solliciter, à nous contacter, à échanger avec nous sur vos objectifs et même sur vos inquiétudes.
C'est ça l'esprit de la communauté MeilleurPlacement.
Découvrez nos journées dédiées aux rendez-vous patrimoniaux dans toutes les agences de MeilleurPlacement

DE LA CORRECTION À LA PANIQUE

10% de baisse sur les indices boursiers c'est une correction.
Si on accélère en deçà, comme on le fait en ce moment, on sort de la correction "technique" pour s'approcher de la zone de "panique".
Rappelons qu'au-delà de 20% de baisse des indices boursiers, on entre en "bear territory", en territoire baissier.

UNE PEUR

Au-delà de la peur des effets du coronavirus, les investisseurs ont une peur, une grande peur.
La peur que les banques centrales ne soient plus la garantie absolue contre toutes les baisses de marchés.
Le fait que la FED ait baissé ses taux de 0.50% et que cela n'a pas permis au marché de rebondir durablement provoque une véritable inquiétude, car cela remet en cause le raisonnement des derniers mois : le marché ne peut pas baisser, car les banques centrales sont là.

INTERVENTIONS

Préparez-vous tout de même.
Pour calmer les marchés, les banques centrales vont injecter massivement des liquidités.
Elles vont encore baisser les taux.
Et les gouvernements vont se lancer dans des plans de relance sans précédent.
Et cela stabilisera les marchés.

QUE NOUS DISENT LES TAUX D’INTÉRÊT ?

Les taux d'intérêt s'effondrent.
Ils battent des records de baisse aux États-Unis.
0.84% sur les emprunts à 10 ans aux États-Unis, on n'avait jamais vu ça.
La France emprunte sur la même période à -0.35%
L'Allemagne à -0.70%.
Le marché des taux d'intérêt anticipe une récession quasi généralisée.

C'EST VOTRE ARGENT EXCEPTIONNEL

Ils répondent ce soir à toutes les questions que vous vous posez sur l'impact de la crise du coronavirus sur l'économie et sur votre argent : Virginie Robert de Constance Associés; Frédéric Rollin de Pictet AM; Alexandre Baradez; Romain Burnand, de Moneta AM; et Emmanuel Lechypre.
Ce soir à 20h, samedi 11h et dimanche 19h sur BFM Business.
À ne pas manquer.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Rattrapé par les craintes liées aux conséquences économiques de l'épidémie de coronavirus, le CAC 40 a terminé la séance d’hier en perte de 1.90 % à 5 361 points. Deux secteurs ont été particulièrement touchés : les transports aériens et les matières premières. À noter également la chute des valeurs bancaires qui sont également pénalisées par la chute des taux d'intérêt. Société Générale a perdu plus de 6 %, Crédit Agricole plus de 5 % et BNP Paribas plus de 4 %.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont perdu respectivement 3.58 % et 3.10 %. Si l'épidémie de coronavirus semble ralentir en Chine, elle ne cesse de se propager dans le monde et actuellement aux États-Unis, où elle a fait 11 décès.
Ce matin, à Tokyo, le Nikkei a fini en baisse de 2.72 %, pour toucher un plus bas de six mois et aligner sa troisième semaine consécutive de baisse.
Le CAC 40 est attendu cette matinée dans le rouge dans le sillage de Wall Street et des places asiatiques.
Le Brent se négocie à 49.50 $ le baril contre 51.56 $ hier à la même heure. L'once d'Or est à 1 673 $ contre 1 637.20 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.1230 contre 1.1137 hier dans la matinée.

ON S'EN FOUT ?

Berlusconi, 83 ans, quitte sa compagne de 34 ans pour un mannequin de 30 ans, parlementaire de son parti; L'OPEP a décidé de réduire massivement sa production pour tenter d'enrayer la baisse des cours du pétrole; Tout le monde est soudain devenu spécialiste de la "phase 3"; Elizabeth Warren quitte la course à l'investiture démocrate, pas une surprise; Doctolib met son service de téléconsultation gratuitement à disposition pendant la durée de l'épidémie (Les Échos); Boris Johnson part en guerre contre les "mandarins", la haute fonction publique, qui veulent "détruire nos institutions"; Le président Ouattara de Côte d'Ivoire annonce qu'il ne se représentera pas pour un troisième mandat pour laisser "la place à la nouvelle génération", enfin un qui ne fait pas tout pour être président à vie.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com