Diviser pour mieux régner

mardi 01 septembre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 1 mois - Le 01/09/2020 à 07h14

On va faire un peu de technique boursière.
Ne vous inquiétez pas.
C'est très simple.
Et c'est intéressant.

LE SPLIT

Hier deux vedettes de la Bourse américaine ont pris une décision.
Elles ont divisé le nominal de leurs actions.
C'est ce qu'on appelle un "split".
On divise le nominal des actions pour augmenter le nombre d'actions et donc baisser leur valeur unitaire.
Apple a divisé son nominal par 4.
Tesla a divisé son nominal par 5.

LE BUT ?

C'est simple.
Attirer encore plus de particuliers.
Plus le cours d'une action est accessible, plus il attire les particuliers.
L'exemple extrême, ce sont les "penny stocks", les actions dont la valeur est inférieure à 1 € ou 1$, ce sont les "chouchous" des particuliers spéculateurs.

C'EST LE 5EME SPLIT

Pour Apple.
Sans ces splits, l'action Apple coterait environ 28 000 $ l'unité, ce qui la rendrait inaccessible pour les particuliers.
Quant à Tesla, son cours a été quasiment multiplié par 6 depuis le début de l'année, un split était donc nécessaire.

LA FÊTE DU SPLIT

Le site de BFM Bourse a titré sur le sujet : "La fête du split".
Très bon titre, j'aurais aimé l'avoir trouvé.
En effet les actions qui vont être splitées flambent en anticipation de la division de leur nominal et donc d'un attrait plus grand pour les particuliers.
Ça a été donc le cas pour Apple et Tesla.

LES PARTICULIERS...

...occupent aujourd'hui une très large place en Bourse.
Surtout aux États-Unis.
Selon le Wall Street Journal, qui consacre une enquête à ce sujet qui agite beaucoup les marchés, les particuliers représentent 20% des volumes sur la Bourse américaine, c'était deux fois moins il y a un an.
Certains jours, ils dépassent même les 25%.
Et parmi les valeurs préférées de ces particuliers, qu'on appelle maintenant les "Robinhood traders", du nom de cette plateforme de Bourse en ligne gratuite, on trouve évidemment Apple et Tesla.

UNE BULLE ?

La question se pose évidemment. Sur les Bourses en général, sur la Bourse américaine en particulier et surtout sur les valeurs de la tech américaine.
Ce mois d'Août 2020 a été marqué par la plus forte hausse sur les Bourses mondiales pour le Mois d'août depuis 1986...
6,6% en moyenne pour les Bourses des pays développés.

LA RÉPONSE EST SIMPLE

Oui il y a bulle.
Surtout sur les valeurs techs américaines à commencer par Tesla et Apple.
Sur les valeurs américaines et les Bourses mondiales aussi.
Rien ne justifie un cours de Tesla au niveau actuel si ce n'est la frénésie des particuliers et l'abondance de liquidités.
Mais le problème c'est qu'une bulle peut encore continuer à enfler, longtemps, très longtemps, avant d'exploser.
Nous conseillons donc la prudence sur toutes les valeurs qui ont explosé cette année, à commencer par les valeurs techs américaines.
On est même très tentés par des positions baissières sur Tesla, et peut être Apple.
Pour les plus audacieux bien sûr.

SUR LE CAC...

...qui n'a pas retrouvé ses plus hauts historiques, nous restons vigilants.
Pas encore baissiers, non, mais vigilants.
Je rappelle que notre objectif de rebond post Covid, 5200 points, a été atteint et que nous sommes depuis dans une neutralité...bienveillante.

À PART ÇA ?

QUOI DE NEUF ?

WARREN BUFFETT

Le célèbre investisseur parie sur le Japon.
Il a misé 6 milliards de $ sur 5 institutions financières traditionnelles japonaises.
Buffett détient maintenant plus de 5% de ces groupes.
À l'annonce de cette participation hier, le cours de ces 5 entités, Mitsubishi, Mitsui, Itochu Sumitomo et Marubeni, a flambé.

L'INDE...

...est en passe de devenir le nouveau centre de la pandémie.
Près de 80 000 nouvelles contaminations en 24 heures.
Spectaculaire.
Même si on ramène ça au nombre d'habitants.
La chute de la croissance au deuxième trimestre de l'année 2020 a été de... 23,9%.
Très impressionnant.

DEMAIN

On va parler d'une autre tendance forte sur les marchés : la baisse du dollar.

LA RÉPONSE DU JOUR

NON.
Suez ne veut pas être absorbé par Veolia.
Le début d'un feuilleton.

LE LANCEMENT DU JOUR

Après le succès de M Rendement 2 lancé en mai dernier, MeilleurPlacement récidive et vous propose M Rendement 3. Un produit avec un potentiel de gain attractif et une protection très rassurante.
Le produit offre un gain de 6,5%*, en plus du remboursement du capital initial, dès la première année, si l'indice de référence est en hausse sur un an.
Si ce n'est pas le cas, le processus est répété chaque trimestre, et le capital peut donc être remboursé si l'indice de référence est en hausse par rapport à son niveau initial. Avec un gain de 1.625%* par trimestre écoulé.
Un processus qui peut être répété, tant qu'il n'y a pas de remboursement, pendant 10 ans.
Au bout de 10 ans, si le produit n’a pas encore été remboursé, il arrive à échéance.
Si l'indice de référence a perdu plus de 60% : l’investisseur subit la même perte que l’indice.
Si la baisse de l'indice est comprise entre -40% et -60% : le capital est remboursé.
Si l'indice n'a pas baissé de plus de 40% : le capital est remboursé, plus un gain de 65%* (6,5% par an).
Vous gagnez donc 65%* même si l'indice a fait -15%, -25% ou -35%...
>>Je demande une information détaillée sur M Rendement 3

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Richard Garnier, Analyste Bourse MP.
Le CAC 40 a terminé la séance d’hier en baisse de 1.11 % à 4 947 points, pénalisé par la publication d’indicateurs chinois.
L’indice des directeurs d'achat du secteur des services est ressorti en hausse, mais pas celui du secteur manufacturier.
Outre-Atlantique, le Dow Jones et le Nasdaq ont fini sans direction. Le premier a perdu 0.78 % et l’indice des techs a gagné 0.68 %.
A Tokyo, ce matin, le Nikkei a fini à l’équilibre (-0.01 %). Les prises de profit ont été compensées par un rallye prolongé des actions des sociétés de négoce.
Le CAC 40, quant à lui, est attendu en hausse cette matinée. Les investisseurs seront attentifs à la publication des indices définitifs de PMI Markit pour l'industrie manufacturière au titre du mois d'août.
Le Brent se négocie à 45,8 $.
L'once d'Or se négocie à 1 985 $.
L'euro/dollar est à 1,193.

ON S'EN FOUT ?

C'est la rentrée des classes pour plus de 12 millions d'élèves; Yannick Jadot était en visite à l'université d'été des socialistes et il a été clair "la gauche, c'est ma famille", normal, il veut être le candidat des écologistes et de la gauche et on l'accusait d'être "libéral", crime de lèse-majesté; Le protocole sanitaire sur le port du masque en entreprises est super compliqué; Amazon a obtenu sa licence pour livrer par drones aux États-Unis; Hier, au restaurant, à une table proche de la mienne (à bonne distanciation sociale...) un jeune enfant a dit à son père : "Papa, tu es allé au bureau aujourd'hui?"; j'ai eu un flash, je me suis dit que dans 20 ans on n'entendrait probablement plus cette phrase car on ne fera plus d'enfants, il n'y aura plus de bureaux, quant aux papas...; Une petite fille de trois ans s'est envolée avec son cerf-volant, heureusement on l'a récupérée; Christian Estrosi veut que la droite se rallie à Macron pour 2022, sacré Christian.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU.

* Hors prélèvements fiscaux et sociaux et frais de gestion applicables aux contrats d'assurance vie ou de capitalisation concernés, hors faillite ou défaut de paiement de l'émetteur et de son garant, pour un investissement pendant la période de commercialisation. Une sortie anticipée du support (par suite de rachat, d'arbitrage ou de décès prématuré de l'assuré) se fera à un cours dépendant de l'évolution des paramètres de marché au moment de la sortie (niveau de l'indice sous-jacent, des taux d'intérêt, de la volatilité, des primes de risque de crédit) et pourra donc entrainer un risque sur le capital, non mesurable à priori. Les produits structurés présentent un risque de perte en capital. Cet investissement s’adresse à des investisseurs disposant des connaissances et de l’expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques inhérents au support proposé. Il est recommandé à tout souscripteur intéressé, d’apprécier, au regard des risques encourus et sur la base de son propre jugement ou des recommandations des conseillers qu’il aura estimé utile de consulter, l’adéquation du support à ses besoins et à sa situation patrimoniale et fiscale.

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com