IPO Aramco, symbole de la mutation de l’Arabie Saoudite

mercredi 30 octobre
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 3 mois - Le 30/10/2019 à 08h24

Plus de 3 ans qu’on l’attend. L’introduction en Bourse de Saudi Aramco. Ce dimanche, la compagnie pétrolière saoudienne devrait annoncer sa première cotation pour décembre.

LE MASTODONTE

Ryad prévoit de fixer le prix de cette IPO le 17 novembre.
Les investisseurs pourront ensuite souscrire à l'offre à partir du 4 décembre en vue d'une première cotation sur le Tadawul, la Bourse de Ryad, le 11 décembre.
L’introduction en Bourse d’Aramco devrait être la plus importante IPO jamais réalisée dans le monde.
L'Arabie saoudite espère lever jusqu'à 20 milliards de dollars en plaçant 1% à 2% du capital d'Aramco sur la Bourse de Ryad. Avant de réaliser des cotations internationales (sur le Nasdaq ?).
Soit une valorisation à 2000 milliards de dollars. 2 fois plus que les GAFA !

NOUVEAU MODÈLE

Derrière cette IPO, un homme : le prince Mohammed Ben Salman, le fils du roi.
Un changement de génération au pouvoir pour un changement de modèle.
Le prince a en effet lancé un ensemble de réformes destinées à réduire la dépendance de l'Arabie Saoudite à ses ressources pétrolières. La vente d’une partie du capital d'Aramco servira à ouvrir un fonds d’investissement qui investira partout dans le monde pour diversifier l’économie.
L’Arabie Saoudite ne veut plus être le gendarme du pétrole.
Elle ne veut plus devoir le maintenir artificiellement haut et aider ainsi l'ennemi iranien.
Inversement, elle ne veut plus devoir empêcher le pétrole de s’envoler alors que son allié historique, les États-Unis, la laisse se débrouiller seule depuis qu’ils sont énergétiquement indépendants.

UN VRAI TOURNANT

Le « désengagement » de l’Arabie Saoudite et des États-Unis sur le pétrole est un vrai tournant, économique et géopolitique.
Pour la situation au Moyen-Orient, on s’en aperçoit pratiquement tous les jours depuis des mois.
Et pour les prix du pétrole, et donc de l’essence.
Jusque-là, l’Arabie Saoudite faisait en sorte que le prix du baril ne passe pas durablement sous 45 dollars et ne dépasse pas les 70 dollars.
Cette époque est bientôt terminée.

NOUVELLES DATES

On sait désormais qu’il n’y aura pas de Brexit le 31 octobre.
La nouvelle date limite est le 31 janvier (même si l’UE est prête à avancer le calendrier si le texte conclu avec Boris Johnson est ratifié avant).
Mais pour ratifier le texte, Johnson souhaite bénéficier d’une plus large majorité, et va donc lancer des élections anticipées.
Le Parlement y est, naturellement, opposé.
Sauf que Johnson a convaincu le Labour de Jeremy Corbyn, mais aussi et surtout les Libéraux démocrates et les Écossais du Scottish National Party, de voter un projet d’amendement permettant de court-circuiter le Parlement et d’organiser de nouvelles élections, le 12 décembre.

LIBAN DEBOUT

Le peuple libanais tient sa (première) victoire.
Après 13 jours d’une révolte populaire inédite, notamment parce qu’elle englobe toutes les confessions religieuses, contre la classe politique jugée corrompue, le Premier ministre libanais Saad Hariri et son gouvernement ont démissionné.
La population souffre toujours de pénuries chroniques d'eau et d'électricité. Plus d'un quart des Libanais vit sous le seuil de pauvreté.
Le peuple croule sous les taxes dont la dernière, une taxe sur les appels via la messagerie WhatsApp, a mis le feu aux poudres il y a 13 jours.
Le peuple réclame maintenant le départ de l’ensemble de la classe politique, son remplacement par un gouvernement de technocrates, et la tenue de nouvelles élections.

QUEUE DE POISSON

Après l’échec il y a quelques mois de la fusion entre Renault-Nissan et Fiat-Chrysler, le groupe italo-américain reprend les discussions avec… Peugeot SA.
Selon le Wall Street Journal, les discussions sont déjà bien avancées entre les deux groupes automobiles qui pourraient engendrer la création d'un géant de 50 milliards de dollars de capitalisation boursière.

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Le nombre de défaillances d'entreprises françaises.
Au plus bas depuis 2007.
Selon le décompte effectué par la société Altares, le nombre de défaillances d'entreprises françaises s'est établi à 10 500 au troisième trimestre 2019, en baisse de 6,4 % par rapport à la même période de l'an passé.
Chose étonnante, la taille moyenne des entreprises défaillantes a augmenté, d'où un risque en hausse sur les emplois.

ON Y VA TOUT DROIT

Une taxe prise par les banques sur les dépôts au-delà d’un certain montant.
En Belgique, la banque privée Puilaetco Dewaay prend désormais des frais sur les comptes de plus de 5 millions d’euros.
En France, Lombard Odier taxe également les dépôts au-delà d’1 million d’euros.
D’autres banques vont suivre.
Une mauvaise nouvelle ? Franchement, si cela vous pousse à déplacer les milliards que vous avez sur les comptes de dépôts non rémunérés, pour les placer sur un livret ou un placement qui va vous rapporter 1.5% ou même 0.75%, alors tant mieux, non ?

L’OPPORTUNITÉ DU JOUR

Spirica et Amundi Immobilier ont lancé il y a quelques semaines la SC Tangram, une société civile dont l’objet est la gestion d’un patrimoine immobilier direct et indirect (SCPI, foncières cotées, fonds immobiliers, etc.). Un bon véhicule pour bénéficier du rendement et de la solidité d’un investissement immobilier. Et pour le lancement, les frais d’entrée sont réduits de 2 % à 0,5 %. Une belle opportunité à l’heure où les rendements des fonds en euros baissent chaque année, et où les alternatives semblent soit très risquées (OPCVM actions) soit lourdes en frais (SCPI).
Une opportunité de placement solide et à moindre frais : voici la SC Tangram

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Le CAC 40 a terminé à l’équilibre hier en hausse de 0.17 % à 5 740 points. Les investisseurs n’ont pas pris de position avant le communiqué de la Fed, qui sera publié aujourd’hui, même si ce dernier ne devrait pas réserver de mauvaises surprises.
Le Dow Jones et le Nasdaq ont fini en retrait de respectivement 0.07 % et 0.59 %. Selon la presse, l'accord commercial sino-américain pourrait ne pas être signé comme prévu en novembre lors du sommet de l'Apec, même si des progrès seraient réalisés... alors que lundi, le Président Trump avait évoqué une signature plus tôt que prévu...
A Tokyo, ce matin, le Nikkei a clôturé en baisse de 0.57 %, à son tour pénalisé par les incertitudes sur les négociations commerciales entre Washington et Pékin.
Le CAC 40 est attendu légèrement dans le rouge cette matinée. Les investisseurs ne manqueront pas de suivre de près plusieurs indicateurs économiques majeurs dont la première estimation du PIB américain du troisième trimestre, la confiance du consommateur en zone euro et la première estimation de l'inflation allemande en octobre.
Le Brent se négocie à 61.52 $ le baril contre 61.25 $ hier matin. L'once d'Or est à 1 487.90 $ contre 1 492.90 $ précédemment et la parité euro/dollar est à 1.1121 contre 1.1085 hier dans la matinée.

ON S’EN FOUT ?

La croissance française progresse de 0,3% au troisième trimestre; 70 % des TGV Atlantique annulés aujourd'hui à cause de la grève, 20 % en fin de semaine; Airbus enregistre une méga-commande de 300 avions avec la compagnie indienne IndiGo, la plus grosse commande pour une compagnie aérienne depuis le début du siècle ; Port du voile : les sénateurs interdisent les signes religieux en sortie scolaire ; Le Royaume-Uni a dû suspendre, une nouvelle fois, la production de sa pièce de monnaie spécial Brexit qui devait porter la date du 31 octobre ; L'assaillant de la mosquée de Bayonne, qui a gravement blessé deux personnes, voulait « venger la destruction de la cathédrale de Paris » ; Trump a annoncé que le successeur « numéro un » d'Al-Baghdadi a aussi été « éliminé »; HBO confirme une nouvelle série dans l’univers de « Game of Thrones », « House of the Dragon », qui se passe trois cents ans avant l'histoire de la célèbre série; Un groupe de citoyens de la préfecture de Gifu, dans le centre du Japon, vient de réussir à faire modifier une réglementation locale qui donnait le droit aux lycées de la région de définir des couleurs acceptables pour les sous-vêtements de leurs élèves.

GAUTHIER MAES

Responsable media
MonFinancier.com

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com