La Bourse américaine : très haute ou trop haute ?

mercredi 29 août
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 ans - Le 29/08/2018 à 07h11

Non. Je ne démarrerai pas avec la démission d'Hulot...un événement médiatique plus que politique.
Le S&P et le Nasdaq enchaînent les records et jamais la communauté financière n'a été aussi divisée. Entre ceux qui pensent que Wall Street n'est toujours pas surévalué et ceux qui pensent que nous sommes à l'aube d'une méga-correction.

ET MAINTENANT ?

C'est troublant. Plus les raisons de s'inquiéter s'empilent, et plus la Bourse américaine progresse. Entre l'affrontement avec la Chine, les affaires de Trump, la chute des marchés émergents, la remontée des taux d'intérêt, la hausse du dollar (etc, etc), la Bourse a de multiples raisons de baisser ou au moins de cesser de progresser.
Et pourtant la performance est là et elle est spectaculaire. 30% de hausse sur le Nasdaq en un an, 19% sur le S&P. Une performance d'autant plus spectaculaire que la plupart des autres Bourses mondiales sont à la traîne ou dans le rouge.

STOP OU ENCORE?

ENCORE nous disent ceux qui pensent que les mesures pro-business de Trump vont continuer à booster la compétitivité et la profitabilité des entreprises américaines et que les ratios de valorisation ne sont pas si aberrants (chaque camp prend les ratios de valorisation qui illustrent sa conviction).
STOP nous disent ceux qui font remarquer que c'est uniquement la hausse des leaders de la tech américaine qui alimente la hausse et qui parient sur un krach imminent du fait de tous les facteurs de risque qui pèsent (ou plutôt devraient peser sur les marchés).

ALORS, STOP OU ENCORE ?

Wall Street n'a jamais connu une période de hausse aussi longue, sans correction majeure, de son histoire. Tout appelle à la prudence depuis des mois et pourtant la Bourse américaine continue à progresser.
On ne peut cependant que continuer à rester prudents, même si pour l'instant ce n'est pas payant. Une correction est probable, et elle serait même saine pour le marché.

BON, IL FAUT QUAND MÊME EN PARLER

parce que ça fait la une de la presse française. Bon, Hulot a démissionné. J'ai l'impression qu' Hulot c'est le gars qui hésite toujours pendant des mois à y aller (candidature à la présidence ou poste de ministre) et qui dès qu'il a pris la décision d'y aller, hésite à partir.
Il a avalé d'énormes couleuvres pendant des mois. Et il a craqué avec le coup de grâce de la faveur faite aux chasseurs. Mais la seule question qui intéresse la sphère médiatique c'est de savoir s'il savait qu'il allait démissionner avant d'entrer dans le studio de France Inter. En fait, j'aurais dû mettre la démission de Hulot dans "On s'en fout?".

JE T'AIME ET TOI TU M'AIMES ?

C'était un peu l'ambiance à l'université d'été du Medef hier entre Roux de Bézieux, le dynamique nouveau patron, et Édouard Philippe. Bon ces deux-là s'aiment et le gouvernement est pro-entreprises et pro-business, donc tout va bien. Mais tu m'aimes vraiment?...Oui, oui, je t'aime, rendors-toi.

JE T'AIME ET TOI TU M'AIMES ?

Cette fois c'était le leader de la Ligue et ministre de l'Intérieur Salvini et le Premier ministre hongrois, Orban, qui se sont tombés dans les bras hier. D'accord pour unifier tous les souverainistes et populistes d'Europe, d'accord pour combattre "les Soros et Macron". Pas rassurant tout ça.

LE CANADA PRIS EN TACO

C'est une blague. C'est une adaptation du "Canada pris en sandwich" mais comme le Canada s'est fait trahir par le Mexique, j'ai mis "Le Canada pris en taco". Je sais, c'est moyen.
Bon, en attendant, le Canada s'est vraiment fait avoir. Il voulait faire front commun avec le Mexique pour sauver l'Alena. Mais le Mexique a fait son petit deal de son côté avec Trump qui lui faisait très peur, et le Canada n'a pas d'autre choix que de s'aligner même si le jeune Trudeau est furieux de s'être fait pigeonner comme un bleu.

TRUMP ENCORE

Vous avez remarqué que quand Trump fait la paix avec un ennemi, ici le Mexique, il se trouve immédiatement une autre cible. Hier c'était donc Google. Accusé par Trump d'orienter ses contenus et de favoriser les médias anti-Trump (tous les medias en fait à part Fox News...). Google dément bien sûr.
On imagine Trump tapant toute la journée des mots ou des phrases sur Google le concernant pour savoir à quelle place Fox News apparaît en référencement naturel... J'ai fait le teste de taper "Trump loves" et "Trump hates" et à chaque fois c'est CNN qui apparaissait en premier...

ON S'EN FOUT ?

Nicolas Hulot a démissionné (finalement, je l'ai mis là aussi); non, je ne ferai pas de jeux de mots avec "les vacances de monsieur Hulot"; on évoque Brigitte Bardot pour le remplacer; Macron aime les chasseurs qui l'auraient aidé à asseoir une base sur le terrain au début de sa campagne électorale (c'est un ami qui me l'a dit); Le réchauffement climatique inquiète les ostréiculteurs qui se demandent s'il y aura encore des huîtres dans quelques années, mince c'est un sale coup ça;
Intermarché va ouvrir un magasin réservé aux seniors, "Bien chez moi"...le cauchemar...on imagine le rayon couches-culottes et déambulateurs électriques; Lakoutsk est la ville la plus froide au monde, moyenne de -40 l'hiver, finalement je reste à Paris; Aston Martin va se coter à la Bourse de Londres, so chic.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Les principaux indices ont clôturé en petite hausse hier, dans un marché tenté par des prises de bénéfice après avoir salué l'accord de libre-échange conclu entre Wahsington et Mexico.
Le Dow Jones a gagné 0,06 % et le Nasdaq 0,15 %.
Le CAC 40 a gagné 0,11 % et ouvre ce matin en hausse de 0,14 %.
L'eurodollar marque une pause après avoir atteint un sommet à 1,1732 usd. La monnaie unique consolide à 1,168 usd.
Le pétrole consolide également, alors que le Venezuela a signé des accords pour augmenter la production de pétrole, et avant la publication aujourd'hui d'un rapport hebdomadaire sur les stocks américain de brut. Le Brent perd 0,7 % à 75,67 dollars et le WTI perd 0,6 % à 68,4 dollars.
L'Or aussi consolide et retourne sur les 1200 dollars l'once.

FAITES PLAISIR À UN AMI

Inscrivez-le tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com