Taxer les winners

jeudi 08 avril
Auteur: Rédaction MeilleurPlacement
Il y a 2 mois - Le 08/04/2021 à 07h17

Taxer.
Augmenter les impôts.
L'idée fait son chemin.
Le FMI a proposé hier de taxer les personnes et les entreprises qui avaient "profité" de la crise.
Au-delà de la hausse générale de l'impôt sur les sociétés, Biden veut aussi une taxe spéciale sur les entreprises à très très gros chiffre d'affaires et à faible imposition.

SOLIDARITÉ

En solidarité avec ceux qui ont souffert de la crise, le FMI veut taxer les "profiteurs" de la crise sanitaire.
Une taxe de solidarité ponctuelle.
Une taxe visant à réduire les inégalités.
Une surtaxe sur les plus gros revenus pour les personnes physiques.
Et une surtaxe sur le supplément de profits faits par certaines entreprises pendant la crise.

LE FMI...

...a conscience que cette imposition supplémentaire aura peu d'impact économique, que les montants perçus seront limités.
Une goutte d'eau par rapport à l'ampleur des déficits des États.
Mais cette imposition a valeur de symbole.
Le FMI craint une explosion sociale post crise liée à l'accroissement des inégalités et pense que cette mesure montrera que les gouvernements ont agi pour réduire les inégalités.

AUX ÉTATS-UNIS

Biden veut s'attaquer aux très grosses entreprises.
Très rentables.
Celles qui ont un bénéfice de plus de...2 milliards de $.
Et qui ne paie pas suffisamment d'impôts sur les sociétés.
Biden veut imposer un taux d'imposition minimum.
Selon les critères définis, seuls 45 groupes sont concernés.

CELA S'AJOUTE...

...donc à la hausse de l'impôt sur les sociétés de 21% à 28%.
Rappelons que Trump avait baissé en 2017 le taux d'IS de 35% à 21%.
Et à une taxe supplémentaire sur les revenus des entreprises américaines réalisés à l'étranger.

CE QUI EST INTÉRESSANT...

...dans tout cela, c'est la justification.
Il est clair que les hausses d'impôts prévues n'auront que peu d'impact sur les comptes publics.
Mais les gouvernements veulent montrer qu'ils agissent pour réduire les inégalités.
Car le sujet des inégalités va revenir après la crise sanitaire sur le devant de la scène.

SOLIDARITÉ ENCORE

Le G20.
Les 20 économies les plus puissantes du monde.
Le G20 a proposé hier de prolonger le moratoire sur les intérêts de la dette des pays les plus pauvres.
Jusqu'à la fin de l'année.
12,5 milliards de remboursements.
46 pays concernés.
Mais le G20 devra aller plus loin.
Les pays les plus pauvres ne pourront pas rembourser leurs dettes.
Il faudra en annuler une partie.
Une bonne partie.

LE DOLLAR SANS BOUSSOLE

Le dollar a progressé pendant les trois premiers mois de l'année.
Le dollar index, qui évalue la valeur du dollar contre six monnaies principales, a progressé de 3.6% au premier trimestre.
Un retournement de tendance après une baisse de 6.8% l'année dernière.
La surperformance de l'économie américaine explique cette hausse.
Mais depuis quelques jours, le dollar reglisse.
Sur des anticipations de politique laxiste de la Banque centrale américaine.
Bref, personne n'en sait rien...

J-32

Plus que 32 jours.
Tenez bon.
C'est bientôt terminé !

LE TTSO DE LA SEMAINE

« Le nouveau défi
Les vaccins arrivent enfin en Europe : 360M de doses seront livrées au Q2 vs 100M au Q1. Place, donc, au nouveau défi : faire vacciner les Français. L’Institut Pasteur publie aujourd’hui une nouvelle modélisation montrant qu’un retour à la vie normale cet automne suppose 70 à 90% de la population adulte vaccinée. Et pour ça, bon courage ! Déjà sur les 83% de Français adultes non vaccinés, seuls 56% disent vouloir l’être, mais le truc qu’on n'avait pas prévu c’est le vaccino-snobisme…
… du Pas-de-Calais au vaccinodrome du Stade de France, tout le monde réclame du Pfizer, se détournant du Astra-Zeneca (20% de niveau de confiance chez les Français / Elabe mi-mars 2020) et se méfiant même du Moderna (pourtant vaccin frère du Pfizer). On ne fait pas la fine bouche. »
N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Par Pascal Malula, Analyste Bourse MP
Après une séance de mardi ensoleillée, les marchés occidentaux ont été dans l’attente ce mercredi. Le CAC40 a clôturé sans conviction, légèrement au-dessus des 6 130 points (à 6 130,66 points, en léger recul de 0,01%). Aux États-Unis, l’ambiance a été tout aussi morose. Les propos très prudents du président de la Réserve fédérale de Dallas Robert Kaplan, et les chiffres du commerce extérieur ne rassurent pas les investisseurs. Le Dow Jones a gagné 0,05 % tandis que le Nasdaq a cédé 0,07 %.
Au Japon, le Nikkei a terminé la séance de jeudi dans le rouge (-0,08 %). Le CAC 40 est attendu au-dessus des 6 149 points à l’ouverture. Le compte rendu de la réunion de politique monétaire de mars de la BCE (13h) est l’évènement le plus attendu par les intervenants de marché.
Le Brent se négocie à 62,75 $.
L'once d'Or se négocie à 1 743 $.
L'euro/dollar est à 1,187 $.

ON S'EN FOUT ?

Macron va annoncer aujourd’hui la suppression de l’ENA; Erdogan a humilié la présidente de la Commission Européenne, Ursula Von der Leyen, en la reléguant sur un canapé, regardez la scène, elle est étonnante; Les plateformes d'école à domicile ont encore buggé; Le domicile du chef Christophe Leroy a été perquisitionné dans l'"affaire" des dîners clandestins; Roland Garros est décalé d'une semaine et se déroulera du 30 mai au 13 juin; J'ai réservé une table dans un restaurant pour la semaine du 17 mai, je mise sur l'ouverture des terrasses; Le "blackface" de Gérard Darmon dans le rôle d'Othello est le buzz du jour; Le Pen appelle à un "gouvernement d'union nationale", elle va quitter la présidence du RN pour se positionner "au-dessus des partis"; Temps pourri ce week-end; Il paraît que le PSG a gagné un match important hier soir.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Le Morning Zapping de
Marc Fiorentino
Miniture Morning

Décryptez l’actualité tous les matins. 180 000 personnes se lèvent du bon pied grâce au Morning Zapping de Marc Fiorentino

À découvrir également sur meilleurplacement.com

visuel-morning
JOURNAL DE MONFINANCIER La reprise en main