UNE CRISE QUI GAGNE DES GALONS

lundi 10 mars
Auteur: Marc Fiorentino
Il y a 11 ans - Le 10/03/2008 à 07h03

La crise de l'été 2007 n'en finit pas durer. Et on a du mal à voir le bout du tunnel

Ce qui a commencé comme une crise des subprimes est devenu une des crises les plus graves du système financier mondial. Et plus les semaines passent, plus la crise s'aggrave et et progresse dans l'échelle des crises historiques. On l'a comparée au tout début à la crise de l'été 98 qui avait été déclenchée par la faillite du fonds LTCM. Puis, quelques mois plus tard, on a cru à un remake du krach de 1987. Une baisse brutale des marchés actions qui n'aurait duré que quelques semaines. Mais aprés plus de 6 mois, on peut dire que la crise de 2007, labellisée de façon réductrice crise des subprimes, entre dans le cercle trés fermé des grands crises. Elle est en train de passer devant l'explosion de la bulle internet de 2001 et se rapproche de celle de 1990.

Que s'est il passé en 1990?

Les subprimes de l'époque c'était les Saving and Loans, c'est à dire les Caisses d'Epargne américaines qui avaient investi n'importe où, n'importe comment avec des effets de levier démesurés. Leur quasi faillite a nécessité une intervention musclée de la banque centrale Américaine et a entrainé les Etats Unis dans la récession. A l'époque déjà, on a évité de peu la faillite de la plus grande banque américaine, Citibank.

Puisqu'on parle de comparaison, certains évoquent le crise de 1929

Compte tenu de la progression rapide de cette crise dans la hiérarchie des crises, il n'est pas étonnant qu'on cite la référence absolue, le krach de 1929. Mais la comparaison est et restera, même si la crise actuelle s'amplifie, totalement inadéquate. A plusieurs titres. Et la liste des différences est longue. Mais On peut citer par exemple la bonne situation des entreprises, la forte réactivité des banques centrales ou encore la place des pays émergents. La crise de 2007 a pris du galon. Si elle devait continuer, elle prendait probablement la deuxième place du classement derrière la crise de 1929. Loin derrière heureusement.
A lire également
Succession : 3 astuces pour une succession réussie

Les droits de succession sont élevés que son patrimoine soit important ou plus modeste. D’où l’utilité de s’y prendre le plus tôt possible avec une stratégie patrimoniale adaptée à sa situation. Alors pour alléger la facture à ses héritiers, plusieurs solutions existent pour transmettre un patrimoine à moindre coût.

Lire la suite
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos

À découvrir également sur meilleurplacement.com