services

questions d'argent

Consultez toutes les questions d'argent

Cliquez sur la catégorie à afficher

Sélectionner la catégorie à afficher

Selectionnez la catégorie
Question : Fonctionnement Warrants
Placements et instruments financiers
23/04/2009
bonjour,
et merci pour tous vos bons conseils, j'ai un peu de mal a comprendre le fonctionnement des warrants, comment y souscrire leur objectif precis etc.. en prenant un ex comme sur le cac 40, pourriez vous m'en dire plus.
apparement ils sont bcp plus rentable, surement plus risqués mais bon.
merci de votre reponse.
Bonjour

Les warrants et les turbos sont des produits cotés qui s’échangent comme des actions. Ils ont un code ISIN.

Un warrant call est un droit d’acheter un sous-jacent (exemple, le CAC40, le pétrole, l’action BNP Paribas, l’eurodollar) à un prix donné, le strike, et à une échéance donnée.
Ainsi, à l’échéance, la valeur d’un warrant call est égal au cours du sous-jacent moins le strike divisé par la parité. A ce moment, plus le cours du sous-jacent sera élevé, plus la valeur du warrant sera élevée.
Avant l’échéance, le cours du warrant varie en fonction de la probabilité qu’a le sous-jacent d’atteindre le strike. Ainsi, plus le sous-jacent est élevé, plus l’échéance est éloignée, plus la volatilité est importante, et plus la valeur de votre warrant sera élevée.
Or en ce moment, comme souvent en cas de baisse, la volatilité est très élevée, ce qui fait que les warrants sont « surpricés ».

On préfère les turbos call. Un turbo call est un droit d’acheter un sous-jacent à un cours fixé, à tout moment.
Ainsi, la valeur d’un turbo call est à tout moment égale au strike moins le sous-jacent.
Les turbos sont des produits pouvant avoir un fort effet de levier.
Ce levier est du au fait que vous êtes exposé au même variation que le sous-jacent avec une mise de départ plus faible.

Par exemple, si l’euro vaut 1.2 dollars, un turbo call avec un strike de 1 vaudra 0.2 dollar (1.2-1), soit 0.167 euro. Si le dollar monte de 0.12 centime (+10%), le turbo vaudra va aussi monter de 0.12 centime et vaudra 0.32 dollar soit 0.24 euro (+45%). Le levier est donc de 4.5.

Les turbos sont aussi dotés d’une barrière désactivante, qui est un niveau pour lequel le turbo est désactivé. Mais cette barrière est généralement très proche du strike, afin que le turbo soit désactivé quand sa valeur est proche de zéro. Cela permet donc de limiter les pertes à l’investissement de départ.

En effet si on prend l’exemple d’un turbo avec une barrière situé à 9% du niveau du sous-jacent et un levier de 10. Si le sous-jacent baisse de 10%, 15%, ou 20%, le turbo devrait perdre 80, 120 ou 160%. Mais la barrière désactivante limite la perte à 90%. Ainsi on est limité à la baisse mais pas à la hausse car si le sous-jacent progresse de 10%, 15% ou 20%, le turbo progresse de 80%, 120% ou 160%.
Le risque, c’est que le sous-jacent touche la barrière desactivante du turbo call, puis remonte et ainsi, le sous-jacent aura progressé et le turbo sera désactivé.

Certains turbos ont une échéance, date à laquelle ils seront retirés du marché. Mais cette échéance n’a pas d’incidence sur le cours, puisque les turbos peuvent être exercés à tout moment avant l’échéance.

Les warrants put et les Turbos put sont des « droits de vendre » et permettent donc de jouer la baisse d’un sous-jacent.

Ce sont des produits à effet de levier qui amplifient donc les variations de leur indice sous-jacent. Ils offrent donc une belle performance en cas de bon pari, mais sont très risqués.

Bonne journée